AIG essaie de faire des économies

 |   |  263  mots
Le grand assureur américain sauvé de la faillite par l'argent de la Fed consomme rapidement ces fonds. Il annonce des mesures pour réduire ses dépenses.

 Les tensions demeurent autour du grand assureur américain AIG, sauvé de la faillite par l'apport en deux fois de plus de 122 milliards de dollars de la part de la banque centrale américaine, la Fed, Federal Reserve qui a pris en garantie 79,9% du capital de la firme financière. AIG aurait en effet déjà emprunté les deux tiers de cette aide soit 82,9 milliards de dollars contre 70,3 milliards une semaine plus tôt.

Pour tenter de réduire ses dépenses, la société  a annoncé jeudi soir dans un communiqué commun avec la justice de l'Etat de New York  avoir "donné son accord pour fournir aux services du procureur général de New York une comptabilité de toutes les indemnités de départ payés à ses hauts dirigeants et pour aider ces services à se faire toute dépense illégale".

Le groupe a également annoncé l'annulation de plus de 160 conférences ou événements, permettant d'économiser plus de 8 millions de dollars. AIG avait scandalisé lorsqu'avait été révélé qu'en plein coeur de la tourmente qui l'a menacé de faillite, plusieurs de ses cadres dirigeants s'étaient offerts aux frais de l'entreprise un week-end de luxe dans une des résidences les plus huppées des Etats-Unis. Le groupe s'était défendu en expliquant qu'il tentait ainsi de garder ses responsables de haut niveau qui risquaient sinon de partir à la concurrence.
 

Par ailleurs, selon l'agence Reuters, le groupe indien Tata Sons, serait en discussion pour reprendre AIA, la branche Asie d'AIG, tout du moins une participation de 49%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :