Nouvelle perte pour CIT Group

 |   |  236  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le spécialiste des crédits pour petites et moyennes entreprises est resté dans le rouge au quatrième trimestre, en excluant les effets bénéfiques liés à la restructuration d'une partie de sa dette.

CIT Group a dégagé un bénéfice net de 3,2 milliards de dollars au titre de son quatrième trimestre. Mais cette performance est due à la restructuration de sa dette, après son passage sous le Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, qui a abouti à l'effacement de 10,4 milliards de dollars de créances, en échange d'actions, et à un report de trois ans de la maturité d'emprunts.

Sans les effets bénéfiques liés à cette restructuration, le spécialiste des crédits pour petites et moyennes entreprise a accusé une perte d'un milliard de dollars. Ce chiffre est légèrement supérieur aux prévisions fournis le 1er mars par le groupe désormais dirigé par John Thain, l'ancien PDG de la banque d'affaire Merrill Lynch, sauvée de la fin 2008 par Bank of America.

Le groupe de services financiers a par ailleurs indiqué que sa valeur comptable au 31 décembre 2009 avait atteint 41,99 dollars par action, progressant plus fortement que prévu.

CIT Group avait opté pour le Chapitre 11 en novembre dernier, afin de se restructurer à l'abri de ses créanciers après n'avoir pas réussi à les convaincre d'échanger leurs titres de dette. Cela constitue la cinquième plus grosse faillite de l'histoire des Etats-Unis - sa capitalisation boursière était alors de 71 milliards de dollars. Le groupe est sorti du régime des faillites le 10 décembre dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :