BPCE fortement pénalisé par la Grèce

 |   |  272  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La banque BPCE a constaté une baisse de près de 60% de son résultat net au troisième trimestre 2011 à 332 millions d'euros. Elle fait moins bien que BNP Paribas et Société Générale.

Le groupe bancaire français BPCE a constaté une baisse de près de 60% de son résultat net au troisième trimestre 2011 par rapport au même trimestre de l'année précédente, à 332 millions d'euros. C'est moins bien que BNP Paribas qui a publié un bénéfice net de 541 millions d'euros, et que Société Générale avec 622 millions d'euros. 

Le groupe BPCE a été affecté par une nouvelle dépréciation de ses titres d'Etat grecs qui a affecté son résultat trimestriel à hauteur de 507 millions d'euros. 

Hors dépréciation des titres souverains grecs, son bénéfice serait ressorti en légère hausse de 1,3% à 839 millions d'euros. La somme des expositions totales nettes du groupe BPCE aux pays périphériques de la zone euro s'élevait fin septembre à 4,63 milliards d'euros, dont 3,01 pour la seule Italie.

Sa filiale cotée Natixis a annoncé pour sa part un bénéfice net en hausse de 13% au troisième trimestre à 344 millions d'euros, inférieur aux attentes en raison notamment d'une forte baisse de ses revenus dans ses activités de marché.

Natixis explique dans un communiqué avoir aussi passé dans ses comptes trimestriels une dépréciation supplémentaire de 40 millions d'euros sur les titres de dette grecque qu'elle détient.

Compte tenu de la crise de la dette au sein de la zone euro et de la chute des marchés financiers, la banque indique qu'elle entend réduire ses risques pondérés de 10 milliards d'euros supplémentaires d'ici fin 2013. Elle souhaite aussi à cette échéance réduire de 15 à 20 milliards d'euros ses besoins de refinancement.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/01/2012 à 12:21 :
Heureusement que l'activité bancaire est quasi-exonérée de TVA ! (belle justice fiscale la France des doigts de l'homme !)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :