Fitch déclasse les notes de Crédit Agricole et Crédit Mutuel

 |   |  451  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'agence d'évaluation financière a abaissé mercredi soir d'un cran les notes attribuées à la dette de long terme des banques françaises Crédit Agricole et Banque fédérative du Crédit Mutuel, à "A+". Pourtant, selon Christian Noyer, gouverneur de la banque de France, les banques françaises sont "très bien capitalisées".

Fitch a dégradé les notes de Crédit Agricole et Crédit Mutuel. Les deux banques coopératives font partie d'un ensemble de cinq banques de détail solidement établies dans leur pays, avec la danoise Danske Bank, la finlandaise OP-Pohjola Group et la néerlandaise Rabobank. Mais les deux établissements français selon Fitch sont moins solides. Du coup, l'agence de notation a abaissé mercredi soir d'un cran les notes attribuées à la dette de long terme de ces deux banques qui sont désormais classées à "A+".

De son côté, le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, dans une interview ce jeudi dans le Télégramme, a tenu des propos rassurants pour  les banques françaises. Selon lui, "elles sont très bien capitalisées, notamment comparées à leurs homologues européennes et américaines". Il a également ajouté : "il ne faut pas exagérer la portée de cette dégradation d'autant que plus que les agences ont dégradé récemment la plupart des grandes banques, dans les pays développés"."Ce qui est sûr, c'est que nos banques ont des fonds propres tout à fait suffisants au regard de l'ensemble du système bancaire mondial", a encore insisté le gouverneur. Les banques françaises renforcent leur solidité "sur leurs ressources propres et bien entendu sans l'aide de l'Etat", a souligné Christian Noyer, ajoutant: "voilà pourquoi je n'ai aucune inquiétude concernant le système bancaire français."

"A+" est la cinquième meilleure note possible sur l'échelle de Fitch, correspondant à des émetteurs solides mais vulnérables aux changements de conjoncture. "Toutes ces banques sont exposées à l'opinion des marchés de capitaux pour que leur modèle économique fonctionne au-delà du court terme", a indiqué l'agence dans un communiqué.

"L'abaissement de ces notes reflète un phénomène plus large de vents défavorables pour le secteur bancaire dans son ensemble", a-t-elle expliqué.
"L'exposition aux pays de la zone euro en difficulté à travers des filiales a été une considération prise en compte directement dans le cas de Danske Bank et Crédit Agricole. Pour les autres banques cependant, Fitch estime que la crise de la zone euro a aussi des conséquences négatives indirectes", a précisé l'agence.

Crédit Agricole a annoncé mercredi un plan de restructuration, comprenant des suppressions de poste, une réorganisation de ses activités sur les marchés financiers, une révision de la valorisation d'une multitude d'actifs, participations et filiales, et une fermeture de son implantation dans 21 pays.
Les notes de Danske Bank, OP-Pohjola Groupe et Rabobank ont également été abaissées d'un cran, respectivement à "A", "A+" et "AA".
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2011 à 18:40 :
La dégradation des notes des institutions bancaires est un nécessaire préalable à une dégradation de la note de leur pays ?
a écrit le 15/12/2011 à 15:35 :
Vraiment incompréhensible pour le crédit mutuel. De quelle fédération Crédit mutuel s'agit-il ?
Réponse de le 15/12/2011 à 15:46 :
Le crédit Mutuel en général pas simplement une fédération
a écrit le 15/12/2011 à 14:03 :
Vraiment rien d'étonnant. On va bientôt se rendre compte de la taille de l'iceberg financier qui dérive sans solution !!!!! On a rien vu en rapport de ce qui nous attend !!!
Réponse de le 21/12/2011 à 7:33 :
Le Crédit Mutuel a une gestion plutôt mesquine des comptes avec téléphone sutaxé, timbre-postes de certains courriers facturés, etc. Par contre, le Crédit Mutuel vous envoie de nombreuses publicités inutiles, voire débiles. Cette banque a acquise de nombreux journaux de presse pour diffuser sa culture et cela est plutôt inquiétant. Le déclin de cette banque est désormais inscrit dans ses gènes.
a écrit le 15/12/2011 à 14:00 :
rien d 'étonnant.On a pas encore vu le reste de l immense iceberg qui dérive sans solution !!!!!!!
a écrit le 15/12/2011 à 12:35 :
nous sommes dans une guerre économique qui ne dit pas son nom ; la plupart des agences de notations sont américaines......
Réponse de le 15/12/2011 à 14:15 :
Ne dites pas n'importe qui SVP. En l'occurrence, Fitch appartient à la holding de Marc Ladreit de Lacharière!!! Fimalac, je crois me souvenir.
Les anglo saxons ont bon dos, comme d'habitude en france.
a écrit le 15/12/2011 à 10:37 :
pour le crédit mutuel ? 30 miliards d'euros de fonds propre et pratiquement pas d'engagement sur les obligations d'état (Grèce etc).Je ne comprends pas ?
Réponse de le 15/12/2011 à 15:49 :
Et comme tout établissement bancaire des prêts immobiliers accordés à des particuliers qui dans la crise peuvent perdre leur emploi et faire défaut à leur tour...du coup le crédit mutuel pourrait essuyé des pertes.....comme tout établissement financier si le scénario catastrophe se produit!

Ce qui n'est pas le cas actuellement
a écrit le 15/12/2011 à 9:45 :
Noyer et les agences semblent etre dans un univers parralele. Qui croire ? Personnelement, je choisis les agences et si nos banques se trouvaient en difficulte, Noyer aurait a s'expliquer( mais, comme d'habitude, il s'en sortirait avec une pirouette. Rappelons nous les prises de position optimistes de Lagarde et autres sur la crise des dettes souveraines,)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :