Boursorama a souffert au quatrième trimestre 2011

 |   |  402  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La banque en ligne du groupe Société Générale présente des résultats annuels positifs compte tenu de l'environnement de marché. Les activités de courtage ont néanmoins pâti de la crise financière.

Sur l'année 2011, les résultats de Boursorama, la banque en ligne de Société Générale, sont plutôt satisfaisants. Ainsi, le produit net bancaire (PNB) du groupe est en hausse de 7% par rapport à 2010, tout comme son résultat net part du groupe, qui progresse de 16% (hors dépréciation du goodwill On Vista).

L'épargne bancaire croît fortement

En France, le PNB augmente de 5%, tiré par l'activité bancaire, dont le PNB a augmenté tout au long de l'année pour atteindre 92.2 millions d'euros (+16%). Les encours de dépôts progressent, ceux des comptes d'épargne bancaire (comptes sur livrets, LDD, livret A) ayant enregistré une forte croissance (+37%), à 1.7 milliard d'euros.
Et si l'encours de l'assurance vie est stable et la collecte nette positive sur l'année, il n'en reste pas moins que ce produit a connu une chute de 32% de sa collecte nette comparée à son niveau en 2010 dans un contexte de marché défavorable.
Excepté en France, les ouvertures de nouveaux comptes sont en berne. Elles chutent fortement en Allemagne (de 18.429 en 2010 à 6.499 en 2011) et diminuent également de manière significative au Royaume-Uni et en Espagne. En France, seule l'assurance vie enregistre une baisse de nouveaux contrats souscrits, de 13.828 en 2010 à 9.918 en 2011.

Une baisse de l'activité du courtage

La banque en ligne a malgré tout souffert au quatrième trimestre. Son PNB est en effet en baisse de 3% sur cette période, du fait de la faible activité du courtage. Le courtage a connu une baisse d'activité au deuxième et au quatrième trimestre, due à l'instabilité et à la baisse des marchés financiers. Sur l'année, le PNB de cette activité en France est en baisse de 5% par rapport à 2010, à 70.4 millions d'euros. Sachant qu'elle représente 41% du PNB du groupe en France. Si le nombre d'ordres exécutés progresse au niveau du groupe, il a diminué en France et Royaume-Uni au deuxième et au quatrième trimestre.
Une contribution plus importante de l'international en 2012
Les projets ne manquent pas pour cette année. « En 2012, la conquête de nouveaux clients bancaires restera prioritaire et la croissance de Boursorama s'appuiera sur l'accélération des innovations, l'enrichissement de l'offre de produits et services, et une contribution désormais plus importante des filiales internationales », a fait savoir Inès Mercereau, PDG de Boursorama, dans un communiqué. Par ailleurs, la banque fermera définitivement son réseau d'agences d'ici à fin juin 2012.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :