Une campagne publicitaire aborde le surendettement avec humour

 |   |  355  mots
CMP Deligne
CMP Deligne (Crédits : CMP)
Le banque du Crédit Municipal de Paris (CMP Banque) lance ce vendredi une campagne d'affichage dans le métro pour aborder le sujet du "malendettement". Les dessins, signés Deligne, cherchent à dédramatiser des situations de plus en plus courantes. L'occasion pour cet établissement, notamment spécialisé dans la restructuration de crédits, de sensibiliser le grand public.

Dédramatiser pour mieux sensibiliser. La banque du Crédit Municipal de Paris (CMP Banque) lance ce vendredi une campagne d'affichage sur le thème de la prévention du malendettement. Les dessins, signés Deligne, abordent avec humour la problématique du surendettement du à l'accumulation de crédits ou à des accidents de la vie par exemple. L'établissement à capitaux publics, qui revendique son expertise de l'assainissement des situations financières "à risques", cherche ainsi à informer sur les solutions possibles pour prévenir des situations de plus en plus courantes.

En 2011, le nombre de dossiers de surendettement a augmenté de 6,6%

2011 restera en effet comme une année record pour le surendettement en France. Selon les chiffres de la Banque de France, le nombre de dossiers de surendettement recevables a augmenté de 6,6% en un an. En outre, les recommandations d'effacement de dette par les commissions de surendettement ont été multiplié par 10 entre 2010 et 2011. CMP Banque définit comme "malendetté" un ménage qui risque le surendettement mais peut encore l'éviter. Mais alors que "la définition du surendettement est précise, celle du malendettement l'est moins, souligne la banque, on connaît le nombre de surendettés, en revanche il n'existe pas de critère précis qui permette de cerner le nombre grandissant de ménages dont le budget est fragilisé.

"Nos clients abordent difficilement les problèmes qu'ils rencontrent avec leur entourage"

En outre, si 700 000 ménages déclarent avoir des difficultés à rembourser leur crédit, le tabou lié à ces situations empêche de cerner actuellement la population qu'elles concernent. "La plupart de nos clients abordent difficilement les problèmes qu'ils rencontrent avec leur entourage. Certains disent se sentir "isolés", commente Jean-Pierre Rochette, Directeur Général de CMP Banque. Par ailleurs, nombre de personnes ne connaissent pas notre accompagnement. Cette campagne d'affichage humoristique nous a semblé la solution la plus adaptée pour attirer l'attention sur ce problème non seulement auprès de ceux qui sont actuellement concernés, mais aussi auprès des jeunes afin qu'ils puissent l'éviter. Nous espérons les faire sourire et réfléchir".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/03/2012 à 13:19 :
C'est effectivement pédagogique et moins désespérant.

C'est d'ailleurs ce que je fais sur la thématique du rachat de credit sur mon blog : http://www.e-rachat-credit.fr

Francoise Fondadouze
Gérante Rainbow Finance
a écrit le 16/03/2012 à 21:17 :
Bonjour,
Si bien est que le surendettement a, sur le papier, l'avantage de mettre à l'abri des foyer surendetté, il n'en reste pas moins que cet abri peut aussi être conflictuel.
Il faut savoir que dans toute la chaine menant au surendettement se trouve un nuisible qui se nomme banquier.
Si tout le monde sait que ce nuisible conduit souvent au surendettement, on pne pense pas qu'il peut aussi accompagner au surendettement, et assister à la commission de surendettement..(ben oui, mode bien française alors pourquoi s'en priver !)
En effet il accompagne puisqu'il est présent dans des associations clés chargées d'aider les surendettés (encore une mode française !!)
Il assiste aussi à la commission de surendettement puisque ce nuisible siège aussi dans celle-ci.(Encore et aussi encore une mode bien française)
On va pas lui en vouloir puisque la BF est aussi un banquier...
Quand est ce qu'on éradiquera une fois pour toute le conflit d'intérêt soit direct soit par personne interposée.
Réponse de le 19/03/2012 à 21:26 :
La BDF un banquier ? Ah bon !
Aucune activité de banquier à la Banque de France, mais une activité de contrôle prudentiel ... Quand on sait pas ...
Quant aux nuisibles, si nuisibles ils sont, on est pas obligé d'aller les chercher ...
Etonnant on ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :