Axa bank arrête le crédit immobilier en Hongrie

 |   |  442  mots
Viktor Orban, le premier ministre de la Hongrie. Copyright Reuters
Viktor Orban, le premier ministre de la Hongrie. Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Après les décisions du gouvernement hongrois de nationaliser les fonds de pension privés et de fixer un taux fixe de remboursement des crédits, Axa a décidé de réduire ses activités en Hongrie.

Décidément la Hongrie n'a plus la cote auprès des groupes financiers européens. Après la nationalisation des fonds de pension privés en 2010 et l'instauration de taxes exceptionnelles frappant les banques et les assureurs, 15 groupes internationaux présents dans le pays s'étaient plaints début 2011 auprès de la Commission européenne à Bruxelles. Les relations entre le gouvernement hongrois et les groupes financiers se sont dégradées en particulier avec la PSZÁF, l'Autorité de surveillance nationale des organisations financières. Celles-ci a notamment enquêté sur Axa, ING, Aegon et OTP, la première banque hongroise. Des procédures sont toujours en cours devant les tribunaux.

Les décisions du gouvernment hongrois ont affecté les résultats d'Axa.
"Les décisions qui ont été prises par le gouvernement hongrois depuis pratiquement deux ans ont lourdement impacté nos activités en Hongrie", notammen l'activité de prêts hypothécaires, a indiqué Cyrille de Montgolfier, le directeur général pour l'Europe centrale et de l'Est d'Axa, interrogé par l'AFP. Le gouvernement de Budapest a en effet a adopté en septembre 2011 une loi permettant le remboursement à un taux de change fixe préférentiel des dettes contractées en devises étrangères dont le franc suisse. Cette décision a donc directement affecté les prêts hypothécaires  d'Axa Bank. D'ailleurs Axa Bank en Hongrie a enregistré une perte de 144 millions d'euros liée à la nouvelle législation et à l'arrêt de ses activités de crédit.
 

Des fermetures d'agences à prévoir
"Il nous appartenait de tirer les conséquences de ces décisions qui avaient été prises et nous avons décidé de recentrer notre activité commerciale sur l'activité d' assurance ", a expliqué Cyrille de Montgolfier. En clair, Axa a décidé d'arrêter la production de prêts hypothécaires depuis mi-mars. Cette arrêt, "pour l'instant temporaire, est une mesure de prudence car il faut que nous protégions notre activité en Hongrie", a-t-il ajouté.
Axa Bank continue de gérer son portefeuille hypothécaire (1,2 milliard d'euros) et poursuit par ailleurs son activité de dépôts et d'épargne bancaires dans le pays. L'assueur français envisage toutefois de réduire son réseau de distribution en conséquence. "Ces produits étaient commercialisés par des agences sur l'ensemble du territoire hongrois, dont il va falloir qu'on réduise le nombre (...) mais le plan n'est pas encore finalisé", a précisé le directeur général. Ces agences, au nombre de 18, emploient environ 70 personnes. sur un effectif salarié total d'Axa en Hongrie d'environ 500 personnes, réparties entre la banque et l' assurance .

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :