Les banques vont bien, et c'est le gouverneur de la Banque de France qui le dit

Contrairement à certains analystes, Christian Noyer ne nourrit pas « d'inquiétudes particulières » quant au profil de liquidité des banques françaises.
Christian Noyer estime que le secteur financier français a démontré sa solidité, en 2012. Copyright Reuters
Christian Noyer estime que le secteur financier français a démontré sa solidité, en 2012. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Christian Noyer et les agences de notation, ou la réponse du berger à la bergère. Le gouverneur de la Banque de France a opposé mercredi un démenti aux esprits chagrins, qui prétendent que le profil de liquidité des banques françaises peut représenter une source de vulnérabilité pour ces dernières. « La situation des banques françaises est en réalité beaucoup moins fragile que le laissent penser certaines analyses superficielles », a asséné Christian Noyer, lors de la présentation du rapport annuel de l'Autorité de contrôle prudentiel (ACP), le gendarme du secteur financier.

Un tacle à l'encontre, notamment, des agences de notation. Moody's a ainsi récemment jugé que le refinancement des banques françaises était très dépendant des marchés interbancaires, pour leurs échéances de court terme. En février, c'est Standard & Poor's (S&P) qui avait estimé, dans un entretien aux Echos, que, « parmi les grandes banques françaises, seule la Banque Postale (était) bien placée en termes de liquidité. »

« Lorsque leurs sources de financement en dollars se sont réduites [en septembre 2011, au plus fort de la crise grecque ; Ndlr], les banques françaises ont réajusté leurs opérations, afin de diminuer sensiblement leur dépendance au refinancement en dollars auprès des fonds monétaires américains », a rappelé Christian Noyer.
Plus globalement, le gouverneur de la Banque de France estime que, « dans des circonstances difficiles en 2012, le secteur financier français a démontré sa solidité. » Christian Noyer en veut pour preuve la baisse de 2% seulement du produit net bancaire (PNB, l'équivalent du chiffre d'affaires) des six principales banques françaises, l'an dernier.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 30/05/2013 à 21:34
Signaler
reprenez-vous les assureurs au lieu de ne penser qu'à vous enrichir

à écrit le 30/05/2013 à 17:16
Signaler
On reconnaît l'arbre à ses fruits.

à écrit le 29/05/2013 à 15:29
Signaler
Alors si elles vont bien elles peuvent faire un prêt à taux zéro au gouvernement français de l'équivalent de notre dette. Cela montrera qu'elles sont solidaires... A votre bon coeur!

à écrit le 29/05/2013 à 14:56
Signaler
Si le gouverneur dit ça, ce doit être parole d'évangile. Pour la liquidité, les vannes sont tellement ouvertes que le tourniquet des flux va bon train , avec frais et commissions à chaque tour. Les banques vont ainsi bien, mais peut-être pas leur cli...

à écrit le 29/05/2013 à 14:26
Signaler
Les banques font des économies sur tout ce qu'elles peuvent en ce moment (même les fournitures de bureau), suppriment des postes ou ne remplacent pas tout les sortant (Voir la Société Général qui supprime 1000 postes dont 600 en France). L'activité e...

à écrit le 29/05/2013 à 14:15
Signaler
Comme d'habitude, Christian Noyer nous joue du pipeau. Les banques françaises, comme toutes les banques européennes, ont dans leurs livres des centaines de milliards d'euros de créances irrécouvrables. Les banques européennes ont dans leurs livres 15...

le 29/05/2013 à 17:36
Signaler
Oui et? Parlez nous du risque dans les bilans (et même hors bilan) des banques françaises, ça a l'air intéressant.. parce que franchement savoir que les banques Irlandaises, Anglaises & Espagnoles ont prêté sans discernement comme si les arbres monta...

à écrit le 29/05/2013 à 13:57
Signaler
c bien alor qu'un trader de la BNP vient de perdre X milliards aux usa, mais chutt faut pas le dire, c comme l'immo la semaine derniere les notaires disaientattention cata en vue etcette semaine embellie plus 1% en vue. comment peut on croire ce peti...

à écrit le 29/05/2013 à 13:23
Signaler
Je le note, et le ressortirai dans un an, quand la dette sera à 100% du PIB, et que la finance va se déchaîner contre nous...

à écrit le 29/05/2013 à 13:22
Signaler
Enfin du concret. On est totalement rassurés maintenant :-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.