Moody's maintient la perspective négative des banques françaises

 |   |  223  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'agence de notation Moody's Investors Service estime que les banques française resteront confrontées à des conditions d'activité difficiles cette année dans un contexte de récession en Europe.

Le plan de restructuration des banques françaises ne suffit pas. L'agence de notation Moody's a fait savoir lundi qu'elle maintenait la perspective négative du système bancaire français. Moody's Investors Service estime que les banques de l'Hexagone resteront confrontées à des conditions d'activité difficiles cette année dans un contexte de récession en Europe.

"La perspective négative intègre également l'importante dépendance des banques au financement sur les marchés et certains risques pesant sur la qualité de leurs actifs, bien que l'agence de notation reconnaisse les progrès significatifs que les banques ont réalisé grâce à leurs plans d'adaptation", a déclaré l'agence d'évaluation financière dans un communiqué, en citant BNP Paribas (BNP.FR), Société Générale (GLE.FR), Crédit Agricole (ACA.FR), et Groupe BPCE.

Moody's prend toutefois acte des progrès non négligeables accomplis par les banques au travers de leurs "plans d'adaptation". La perspective négative prend en compte le fait que les banques françaises s'appuient beaucoup sur des financements auprès d'autres intermédiaires du marché, ainsi que "certains risques baissiers concernant la qualité des actifs".

L'agence souligne notamment l'exposition des banques françaises à l'Espagne et l'Italie, qui représentent près de 5% du total de leurs actifs, essentiellement au travers de leurs filiales.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/03/2013 à 15:08 :
encore une agence qui accable et n'avait pas prévu la crise du crédit, la crise de l'euro .....qu'elle apporte des solutions et non des déclarations stériles....
a écrit le 25/03/2013 à 11:48 :
Non mais je me demande vraiment qui prend encore au sérieux ces agences ? Leurs mauvaises analyses et leurs décisions de mettre un beau triple A sur des produits toxiques me font douter de leurs capacités à faire leurs boulot correctement...
Réponse de le 25/03/2013 à 12:48 :
Mais si elles faisaient leur boulot correctement, elles devraient déclarer la majorité des Pays en cessation de paiement...! Réfléchissez un peu...!?
Réponse de le 25/03/2013 à 20:12 :
Faudrait déjà se mettre d'accord sur les variables permettant une analyse collant au plus près de la réalité... Déjà l'instrument est à revoir... là nous parlons des banques et non d'un état, je rappel également que la monnaie et toutes les excroissances la connectant au monde économique n'est pas une fatalité puisqu'il s'agit d'une création humaine ayant la possibilité d'être modelé...

Je vous invites également à réfléchir...
a écrit le 25/03/2013 à 10:35 :
une fois encore l'intox des intéréts anglo saxons est en ?uvre via les agences aux ordres ....mais à présent ,ça ne marche plus vraiment !!
a écrit le 25/03/2013 à 8:52 :
Les banques ils font pas des cadeaux au clients et en plus ils ce servons de l'art gent des contribuable en cas de crisses qu and ils fon des bénéfice je ne voi p as la couleurs ?
Réponse de le 31/10/2015 à 3:09 :
cool
a écrit le 25/03/2013 à 8:44 :
Quand est-ce qu'on va comprendre qu'avec l' Europe nous allons droit dans le mur ? vive le FRANC on est FRANÇAIS non !!!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :