Fraude, blanchiment...Tracfin a de plus en plus de travail

Le service du Ministère de l'Economie et des Finances qui lutte contre les circuits financiers clandestins vient de dresser son bilan annuel pour 2012. Conclusion, son activité a sensiblement progressé: 33% d'actes d'investigation ont par exemple été réalisés l'an dernier par rapport à 2011. Il relevé de plus en plus de cas d'abus de biens sociaux, de fraude fiscale, de faux et usages de faux et d'escroqueries.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Tracfin appuie sur l'accélérateur ! L'organisme de Bercy chargé de lutter contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme a vu le rythme de son activité sensiblement s'accélérer en 2012, d'après le rapport annuel d'analyse et d'activité pour 2012 diffusé le 25 juillet 2013. Le service de Traitement du Renseignement et Action contre les Circuits FINanciers clandestins (TRACFIN) se félicite d'avoir réalisé 33% d'actes d'investigation en plus en 2012, comparé à l'année précédente, soit 34.695 actes.

"Le service a transmis 1.201 notes d'information (+13%) dont 522 vers l'autorité judiciaire (+5% par rapport à 2011) pour des montants en jeu estimés à 1.146 millions d'euros (contre 868 millions d'euros en 2011)" précise Tracfin dans un communiqué paru ce 25 juillet.

Les paris sportifs et jeux en ligne de plus en plus utiles pour... blanchir de l'argent

Le rapport annuel souligne un certains nombre de domaines particulièrement sensibles. Par exemple, Tracfin a constaté en 2012 un risque accru de blanchiment dans le domaine du sport et des jeux. "La financiarisation croissante de l'économie du sport, dans un contexte de crise économique et financière, a accru le risque d'ingérance de capitaux criminels dans ce secteur (...) Au niveau international les paris sportifs et jeux en ligne sont de plus en plus utilisés par des organisations criminelles pour blanchir de l'argent" indique Tracfin.

Autres exemples: Tracfin a relevé de plus en plus d'abus de biens sociaux, de fraude fiscale, de faux et usages de faux et d'escroqueries. Et de commenter: "Cette tendance met, entre autres, en lumière la croissance de l'usage de moyens frauduleux par certaines entreprises et leurs gérants, fragilisés par la crise, pour se procurer des fonds dans un contexte de difficultés économiques".

Des graphique colorés pour mieux expliquer

La pédagogie n'est pas en reste dans le rapport annuel. Graphiques colorés à l'appui, le service dresse un panorama de dix cas de fraude emblématiques, rencontrés en 2012. Il décrit par exemple comment de l'argent peut être blanchi dans le cadre du transfert d'un joueur de football.

Pour le futur, le directeur Jean-Baptiste Carpentier annonce des "changements substantiels" "dans les prochains mois" afin "d'améliorer l''efficacité du dispositif" sans donner plus de précisions.

LIRE AUSSI:

La série consacrée à Tracfin par La Tribune en mars 2013:

>> Blanchiment : Tracfin a accès sans restriction à tous les comptes bancaires en France (1/3)

>> Terrorisme : quand Tracfin débusque... les hommes infidèles (2/3)

>> Coup de gueule de Tracfin contre les billets de 500 euros (3/3)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 26/07/2013 à 16:34
Signaler
Tracfin n'est qu'une vaste entreprise de délation. Tous les professionnels qui manipulent de l'argent doivent reporter à tracfin toutes les manipulations "suspectes", c'est à dire tout et n'importe quoi comme le transfert de 10 000 ? d'un compte à un...

le 27/07/2013 à 23:14
Signaler
Et la Grèce s'est effondr?e d''une absence de lutte efficace contre des fraudes généralisées.

à écrit le 26/07/2013 à 13:25
Signaler
On attend toujours les noms des ministres ayant un compte en Suisse. Cela a été transmis à la justice mais j'ai l'impression que des pressions ont fait passé à l'oubliettre cette liste.

le 27/07/2013 à 23:15
Signaler
La justice n'a toujours rien reçu a ma connaissance.

à écrit le 26/07/2013 à 13:17
Signaler
Il faut bien frauder pour s'en sortir avec la hausse des impots cela devient insupportable.

à écrit le 26/07/2013 à 12:18
Signaler
C'est quand même étonnant que pour Cahuzac, personne n'ait été au courant !

à écrit le 26/07/2013 à 10:23
Signaler
Rien est fait contre la corruption, d'ailleurs la BCE, contribue a la corruption et continue toujours a produire des billets de 500 et 200 ?, bien plus utilisés a remplir les valises qu'a dépenser en magasin ! Tant qu'il n'y aura pas de sanctions exe...

à écrit le 26/07/2013 à 3:04
Signaler
Tiens ça tombe à pic: si je me rappelle bien, son patron avait annoncé il y a quelques mois qu'il voulait étendre les prérogatives de son institution (?). Comme quoi certains rapports tombent vraiment... à pic!

à écrit le 25/07/2013 à 21:29
Signaler
Tracfin flique essentiellement le petit patron de PME qui gruge un peu ou le restaurateur qui fait du black, mais rassurez-vous ni les hyper riches ni les banques ne sont inquiétés :)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.