BNP Paribas affiche un bénéfice net en baisse mais supérieur aux prévisions

La banque française a dégagé un bénéfice net de 1,76 milliard d'euros au 2e trimestre, en baisse de 4,7% sur un an. Un chiffre supérieur aux prévisions des analystes financiers qui tablaient sur 1,51 milliard d'euros.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La banque française BNP Paribas a dégagé un bénéfice net de 1,76 milliard d'euros au deuxième trimestre, en baisse de 4,7% sur un an, selon un communiqué publié ce mercredi. C'est un peu mieux que ce que prévoyaient certains analystes à l'instar de ceux interrogés par Dow Jones Newswires qui tablaient plutôt sur un bénéfice net de 1,51 milliard d'euros.

>> Lire aussi : Et si le net faisait sauter la banque?

Par activité, la banque de détail a vu ses revenus légèrement progresser (+0,3%) mais son résultat a été pénalisé par une hausse du coût du risque en Italie (+28,3% sur un an) et c'est surtout le pôle "Investment solutions" (gestion d'actifs, assurance et gestion de fortune) qui a tiré la croissance, avec un bénéfice avant impôts en hausse de 6,4%, grâce à l'assurance.

Une réserve de liquidités de 236 milliards d'euros

En revanche, la banque de financement et d'investissement a vu son résultat avant impôts fondre de 38,7%, notamment sous l'effet des mesures de réduction des engagements (deleveraging) du groupe, qui créent une base de comparaison défavorable.

Côté solvabilité, la banque française a encore amélioré son ratio de fonds propres "dur" (apports des actionnaires et bénéfices mis en réserve rapportés aux crédits consentis), qui s'élevait à 10,4% fin juin, selon le mode de calcul qu'imposera Bâle III début 2019, soit l'un des niveaux les plus élevés au monde. Le groupe a aussi publié ce trimestre son ratio de levier (bilan rapporté aux fonds propres), qui s'établit à 3,4%, soit davantage que les 3% requis par Bâle III. Au total, BNP Paribas dit disposer d'une réserve de liquidités de 236 milliards d'euros immédiatement mobilisable.

>> Lire aussi : Les banques françaises vont bien, c'est le gouverneur de la Banque de France qui le dit

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.