Coinbase gagne plus de 30 % pour son premier jour de cotation

 |  | 826 mots
Lecture 4 min.
L'entrée au Nasdaq de la première plateforme américaine de cryptomonnaies, Coinbase consacre l'adoption des monnaies numériques par la finance traditionnelle.
L'entrée au Nasdaq de la première plateforme américaine de cryptomonnaies, Coinbase consacre l'adoption des monnaies numériques par la finance traditionnelle. (Crédits : Reuters)
C'est l'évènement le plus attendu à Wall Street depuis la venue en Bourse de Facebook : la plateforme Coinbase, spécialisée dans les cryptomonnaies, fait son entrée au Nasdaq au prix de référence de 250 dollars. Sur le premier jour de cotation, l'action termine à 328,28 dollars, en hausse de 31%. Ce qui valorise la société à 85 milliards de dollars.

Coinbase, principale plateforme de transaction de cryptomonnaies aux Etats-Unis, fait son entrée au Nasdaq en fanfare ! Introduit aujourd'hui au prix de référence de 250 dollars l'action, soit une valorisation de la société de 65 milliards de dollars,le titre a aussitôt grimpé lors des premiers échanges de près de 50 % à 365 dollars, pour finalement clôturer à 328,28 dollars (+31%), qui représente une valorisation de plus de 85 milliards de dollars.

La fintech a opté pour une cotation directe, c'est-à-dire avec la mise sur le marché de quelque 130 millions de titres déjà existants, sans émission de nouvelles actions. Ce système offre donc la possibilité aux actionnaires de la plateforme de céder directement leurs actions, et d'encaisser leurs gigantesques plus-values. Mais il est clair que peu d'actionnaires allaient vendre leurs actions à ce prix de référence jugé très conservateur. D'où la hausse immédiate du titre.

La valorisation apparaît moins élevée que les dernières estimations, autour de 100 milliards de dollars, mais la société figure d'ores et déjà parmi la plus grosse introduction à Wall Street depuis Facebook en 2012. Elle pèse en Bourse autant qu'un groupe comme BNP Paribas (avec plus de 100 fois moins d'effectifs) et représente déjà la moitié de la valorisation de la banque bicentenaire Goldman Sachs, principal conseil de l'opération.

Lire aussi : Avant l'entrée en Bourse de Coinbase, le bitcoin passe de nouveau la barre des 60.000 dollars

Une croissance incroyable

Coinbase, c'est d'abord la folie de ses chiffres. La croissance a été incroyable ces derniers temps. Fondée en 2012, la plateforme qui permet d'échanger, simplement et en toute sécurité, une cinquantaine de cryptomonnaies, revendique aujourd'hui 56 millions d'utilisateurs (+30% sur un an), avec 6 millions de clients qui effectuent au moins une transaction tous les mois.

Sur le premier trimestre, CoinBase a réalisé un chiffre d'affaires de 1,8 milliard de dollars, en hausse de 50% par rapport au premier trimestre de l'an dernier. Ses profits trimestriels flirtent avec les 800 millions de dollars, contre 322 millions de dollars en 2020. Enfin, pour mesurer l'accélération de la plateforme, les revenus ont été multipliés par trois et les profits par quatre depuis le dernier trimestre 2020. Contrairement au modèle de la gratuité qui s'impose dans le courtage en ligne, Coinbase parvient à facturer des commissions élevées sur les transactions, de l'ordre de 1,5%, dont environ 0,5% de frais de marge.

Un changement d'ère

Coinbase a bien évidemment profité de l'extraordinaire engouement en faveur des cryptomonnaies, un marché dont la capitalisation atteint désormais les 1.000 milliards de dollars. Les épargnants américains ont largement investi dans les cryptomonnaies, grâce notamment aux chèques fédéraux distribués pendant la crise sanitaire. Mais c'est désormais toute la finance institutionnelle qui bascule peu à peu vers les cryptoactifs.

Selon Robeco, le bitcoin pourrait même faire l'objet d'une allocation de 1% dans un portefeuille diversifié standard. Pour certains investisseurs, les cryptomonnaies sont même considérées des valeur refuges face au risque inflationniste et à la dévalorisation du dollar.

La cotation de Coinbase devrait conforter cette adoption des cryptomonnaies par les investisseurs institutionnels. C'est en effet la première fois qu'une plateforme de cryptomonnaies intègre un indice boursier américain, actant ainsi le passage des cryptoactifs dans l'univers financier traditionnel.

Mieux, cette opération apparaît pour beaucoup comme le symbole même d'un changement d'ère, celui du basculement progressif de la finance scripturale dans la finance numérique, basée sur les technologies de blockchain. Elle devrait ainsi inciter les banques centrales, les régulateurs et les banques commerciales à accélérer leurs réflexions sur le sujet, sous peine de passer à côté d'une industrie numérique naissante. D'une certaine façon, CoinBase annonce le futur de la finance, comme Tesla peut annoncer le futur de l'automobile. C'est ce qui fait toute leur valeur pour les investisseurs.

Lire aussi : Elon Musk rend possible l'achat d'une Tesla en bitcoin, pour prouver l'usage

Forte volatilité attendue

En toute logique, le titre devrait grimper dans les prochaines semaines, compte tenu d'un nombre limité de titres et d'une valorisation bien inférieure aux estimations. Le principal obstacle de l'action sera sa volatilité, qui devrait être corrélé à celle des cryptomonnaies, dont la première d'entre-elles, le bitcoin. En clair, le cours de l'action devrait suivre ceux des cryptomonnaies, déjà à des sommets.

Toutefois, investir dans une plateforme, plutôt que directement dans une cryptomonnaie, pourrait représenter une alternative pour les investisseurs encore effrayés par la forte volatilité du bitcoin, notamment les fonds de pension américains.

Le succès boursier de Coinbase dépendra également de la concurrence qui se renforce chaque jour et de la capacité de la plateforme à rester dans le peloton de tête du marché Le numéro un mondial du marché, le chinois Binance, ne s'est lancé qu'en 2017. Dans l'univers digital, tout va donc très vite !

Lire aussi : Bitcoin-mania

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/04/2021 à 9:06 :
Il vaut mieux que les monnaies virtuelles interessent de plus en plus la cupidité de nos mégas riches qui n'ayant plus d'idée avec leurs mouvements de capitaux colossaux ont anéanti l'économie réelle, peut-être que cela peut faire respirer cette dernière s'ils pouvaient s'en désengager mais le problème est qu'ils en ont tellement de blé...

Ces monnaies virtuelles sont en train de nous exposer comme les Etats se sont fait totalement anéantir par la cupidité de la finance mondiale se retrouvant même ridiculisés sur leur propre terrain car entièrement privatisés, dorénavant les monnaies nationales reposant sur des montagnes de dettes ne valent plus grand chose.

Le néolibéralisme c'est la pensée à très court terme or la pensée à court terme déjà n'est que de la pensée courte.
a écrit le 14/04/2021 à 20:37 :
Vivement le redressement fiscal de tous ses clients puisque les
socialistes américains cherchent de l'argent pour financer leur grand
emprunt ou plan d'investissement d'avenir...

Le Bitcoin n'est pas un instrument financier cependant les clients de
Coinbase réalisent des ventes avec plus-values non déclarées qui
s'apparentent à une activité commerciale dissimulée soumise à l'impôt
société et la taxe sur les ventes collectés par le gouvernement
fédéral.

Par ailleurs, les financiers professionnels ne changent jamais de
stratégie pour vendre des produits financiers toxiques grâce aux
produits dérivés (e.g. ETF) dont on peut sérieusement douter de
l'existence de contre-partie (cf. prétendus "hack" de "wallet").
a écrit le 14/04/2021 à 18:26 :
allez les gars
foncez vous faire plumer
le forex ca n'interessait plus grand monde, vive le bitcoin, et ses 4000 declinaisons

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :