L'incroyable valorisation de la fintech Revolut : 33 milliards de dollars, 90 fois son chiffre d'affaires !

La fintech britannique a levé 800 millions de dollars lors d’un tour de table mené par Softbank et le Tiger AM, ce qui la valorise 33 milliards de dollars. Sa stratégie de croissance accélérée et de multiplication de services n’est cependant pas sans risque.

2 mn

A l'origine simple porte-monnaie mobile multi-devises pour voyageurs et expatriés, Revolut propose désormais une très large gamme de services financiers.
A l'origine simple porte-monnaie mobile multi-devises pour voyageurs et expatriés, Revolut propose désormais une très large gamme de services financiers. (Crédits : Dado Ruvic)

Les arbres montent décidément au ciel dans le monde de la fintech. Revolut, la fintech star britannique, championne du compte bancaire multidevises, vient encore d'en faire la démonstration, malgré ses pertes abyssales. Son dernier tour de table, d'un montant de 800 millions de dollars, mené par le géant japonais Softbank et le fonds Tiger, vient ainsi de relavoriser la néobanque à 33 milliards de dollars ! Soit une valorisation multipliée par six depuis sa dernière levée de fonds de 500 millions de dollars en février 2020.

Revolut dépasse ainsi, et de loin, la valorisation du spécialiste britannique du paiement en ligne Checkout.com (15 milliards de dollars en janvier dernier) et se rapproche peu à peu du champion européen du paiement fractionné Klarna (45 milliards de dollars), mais encore loin derrière l'autre géant du paiement en ligne Adyen (65 milliards de dollars). Et les investisseurs attendent avec gourmandise la prochaine levée de fonds de la néobanque N26. Ces valorisations dépassent le plus souvent celles des grandes banques européennes historiques.

Grossir et vite

Ce nouveau tour de table doit permettre à Revolut de financer sa croissance folle et de combler ses pertes. L'an dernier, la fintech a enregistré, malgré la crise sanitaire et ses périodes de confinement, une hausse de 57 % de son chiffre d'affaires (à 360 millions de dollars) mais un bond de 80% de ses pertes à 270 millions de dollars. Toutefois, la société assure qu'elle a atteint la rentabilité sur les deux derniers mois de 2020. Reste que la société est valorisée plus de 90 fois son chiffre d'affaires !

La stratégie de Revolut est claire et constante depuis sa création : grossir et vite. Présente dans 35 pays, revendiquant quelque 16 millions de clients dans le monde et 150 millions de transactions par mois, elle pousse désormais les feux sur le marché américain et vise l'immense marché indien.

Elle multiplie également les fonctions sur son application mobile et s'attaque autant aux particuliers qu'aux entreprises ou au commerce en ligne, avec de nouvelles solutions de paiement. Elle semble ainsi vouloir profiter de la robustesse et l'adaptabilité de son système d'information pour tirer tous azimuts. Son objectif affiché : parvenir à 100 millions de clients avec une offre de services la plus large possible.

Cette course au gigantisme n'est pas sans risque. Son application mobile perd en fluidité et en simplicité (ce qui fait en principe sa force) au fur et à mesure des ajouts de services. La taille lui impose également des contraintes fortes sur ses structures de coûts, notamment dans le domaine de la conformité. Les régulateurs ont clairement renforcé leur vigilance sur ces nouveaux acteurs qui commencent à prendre un poids certain sur leurs marchés.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 16/07/2021 à 20:53
Signaler
Les Fintech, Big "bulle" qui ne demande qu'à éclater, comme toutes les bulles.

à écrit le 16/07/2021 à 7:43
Signaler
La finance qui a détruit et continue de détruire le monde en ronflant croit en elle, si les conséquence n'en étaient pas aussi dramatiques ce serait à mourir de rire.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.