La carte bancaire biométrique débarque à la Société Générale

 |   |  524  mots
(Crédits : SG)
Cette nouvelle carte sans contact permet de payer en s'authentifiant par son empreinte digitale, sans taper son code et sans limite de montant. Première banque française à lancer cette innovation d'Idemia, la Société Générale avait déjà rencontré un grand succès avec la carte à cryptogramme dynamique, qui change toutes les heures.

Si on la dit ringardisée par les nouveaux moyens de paiement par mobile, Apple Play et consorts, qui peinent pourtant à décoller en France, la carte bancaire ne cesse de se réinventer. La dernière innovation en date est la carte biométrique, équipée d'un mini-capteur d'empreinte digitale, sans être plus épaisse qu'une carte classique. Plus besoin de taper son code personnel à quatre chiffres, le doigt posé sur le capteur suffit à authentifier le paiement en approchant la carte du terminal en magasin. Cette technologie, baptisée F.Code, a été développée par le français Idemia (ex-OT Morpho). L'empreinte digitale remplace le code et permet de s'affranchir du plafond de 30 euros des paiements par carte sans contact.

La Société Générale est la première banque française à tester cette carte - le japonais JCB avait été le premier dans le monde en avril dernier. Ce sera dans un premier temps un test auprès de salariés volontaires.

"La carte fonctionne normalement pour tous les paiements avec contact en boutique, sur internet ou pour les retraits" précise la banque de La Défense dans un communiqué.

Autrement dit, il sera possible de payer en tapant son code avec cette carte "hybride".

L'empreinte remplace le code secret

Le client devra lui-même enregistrer son empreinte digitale dans la carte biométrique lorsqu'il la recevra.

"Aucun élément lié à cette empreinte n'est transmis au commerçant ou à la banque" insiste la Soc Gen.

Le spécialiste de la technologie d'identité numérique Idemia précise de son côté sur son site :

"Les clients autorisent les paiements via le capteur d'empreinte digitale intégré dans une carte entièrement compatible EMV [le standard international de sécurité Europay Mastercard Visa, ndlr]. Leur identité est ensuite validée grâce à un algorithme d'Idemia qui confirme la correspondance de l'empreinte digitale du propriétaire avec le modèle stocké dans la carte, reléguant le code PIN à 4 chiffres au rang d'antiquité".

Cette carte biométrique avait été dévoilée au Forum CB en octobre 2017. Au début du mois, le Groupement Cartes bancaires CB avait annoncé "une expérimentation terrain en conditions réelles qui sera lancée début 2019 auprès de clients de plusieurs banques." Elle aurait un vrai potentiel : selon un sondage TNS Kantar pour CB de 2017, 52% des Français préféreraient utiliser leur empreinte digitale plutôt que leur code secret.

La Société Générale ne précise pas quel sera le prix de cette nouvelle carte encore plus sécurisée. La carte à cryptogramme dynamique, innovation également signée Idemia, a rencontré un grand succès, bien que vendue en option à 12 euros par an (en plus de la cotisation) : elle s'est écoulée à plus de 400.000 exemplaires depuis novembre selon la banque.  Le cryptogramme de sécurité à trois chiffres, imprimé au dos de la carte, est remplacé par un mini écran affichant automatiquement un nouveau code toutes les heures. De quoi rassurer les plus réticents lorsqu'ils doivent entrer les codes de leur carte sur un site de commerce en ligne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/10/2018 à 8:00 :
La nouvelle "inégalité": les mains trop sèches pour que les empreintes puissent être lues sans trop de difficultés...non merci!
a écrit le 20/10/2018 à 13:07 :
" L'empreinte digitale remplace le code et permet de s'affranchir du plafond de 30 euros des paiements par carte sans contact."

Vous nous prenez pour des c*** ?
C'est pas possible de lever le plafond pour les cartes normales peut être ..? Sérieux, à vomir...
Maintenant on aura plus besoin de te faire cracher ton code, juste te "forcer la main"
a écrit le 20/10/2018 à 10:02 :
Et pour ceux qui n'en veulent pas comment fait on pour avoir juste une carte bancaire normale avec laquelle on peut simplement payer en magasin et internet en toute sécurité? D'ailleur ce "système biométrique" fonctionne comment pour les achats en ligne qui reste le plus gros point faible et le plus gros risque d'arnaque à la carte bleue?
a écrit le 20/10/2018 à 0:22 :
il faut refuser de donner les données biométrique, les voleurs de l’économie sont les banques, le paiement électronique j’y travaille depuis 1999, je peux vous garantir que ce n’est pas à l’avantage du grand public, bien au contraire....
a écrit le 19/10/2018 à 8:36 :
Pour payer ya pas de problème en néolibéralisme c'est pour être payé que c'est plus compliqué.

Vivement le paiement sans contact en pétant ! On rigolerait au moins...
Réponse de le 20/10/2018 à 13:22 :
C est bon de rire parfois , merci.... mais attention ils taxeront le masque anti odeurs en option de la carte
Réponse de le 21/10/2018 à 20:14 :
L'humour étant la politesse du désespoir...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :