La Société Générale connecte sa filiale ALD à BlaBlaCar avant l’entrée en Bourse

La mise en Bourse de 20% à 25% de sa branche de location auto doit faciliter des partenariats dans la mobilité, comme celui-ci dans le covoiturage. ALD se lance dans la location longue durée aux particuliers, avec le Crédit du Nord.
Delphine Cuny
La Société Générale compte céder 20% à 25% du capital d'ALD Automotive sur le marché d'ici à la fin du printemps.
La Société Générale compte céder 20% à 25% du capital d'ALD Automotive sur le marché d'ici à la fin du printemps. (Crédits : ALD)

Le clin d'œil n'était pas fortuit, quand la Société Générale avait annoncé la mise en Bourse de sa filiale ALD Automotive depuis l'immeuble Cloud Business qui héberge aussi le nouveau siège de BlaBlaCar il y a deux mois. Le leader du covoiturage vient d'annoncer un partenariat pilote avec la branche de location et de financement auto de la banque afin de proposer à ses membres les plus actifs une formule « unique en son genre » de location sur quatre ans par abonnement mensuel « à prix exceptionnel », avec services d'entretien et d'assistance, en association avec le constructeur Opel. Avec à la clé une réduction de 20 euros sur les mensualités les mois où le membre aura covoituré avec BlaBlaCar.

« Nous sommes fiers de nous associer avec une entreprise aussi dynamique et innovante que BlaBlaCar. ALD Automotive se positionne ainsi comme un acteur clé de la mobilité pour les particuliers comme pour les professionnels », commente Fabrice Denoual, le directeur général délégué d'ALD Automotive France, dans un communiqué commun.

Appli BlaBlaCar auto ALD SG

Cap sur la location aux particuliers

En février, Frédéric Oudéa, le directeur général de la Société Générale avait motivé la mise en Bourse d'ALD afin de lui laisser « la possibilité de saisir des opportunités de croissance et de diversification, lui donner le plus d'agilité opérationnelle et stratégique possible » et notamment de nouer « des partenariats, industriels ou financiers », notamment avec des startups du secteur de la mobilité. La banque précise ce jeudi qu'elle compte céder « 20% à 25% » du capital d'ALD « dans les prochains mois, sous réserve des conditions de marché ». En février, elle avait indiqué envisager l'opération « d'ici à la fin du printemps ».

Voulant se diversifier au-delà des flottes aux entreprises, dans la location aux particuliers, pour surfer sur les nouveaux usages et la révolution de la mobilité, ALD a aussi annoncé un partenariat avec le Crédit du Nord, réseau appartenant à la Société Générale, qui va distribuer auprès de ses deux millions de clients individuels et 230.000 clients professionnels une offre de location de véhicule « tout-en-un » (avec entretien, assistance), d'une durée d'un à six ans.

« La location longue durée aux particuliers est un pilier clé de la stratégie d'ALD Automotive d'être le leader mondial des solutions de mobilité innovantes et de qualité », fait valoir Mike Masterson, le directeur général d'ALD.

Gagner en visibilité dans l'écosystème

Numéro trois mondial de la location longue durée et « le leader incontestable en Europe » de la gestion de flottes automobiles (devant le néerlandais LeasePlan et Arval-BNP) avec un parc de 1,4 million de véhicules sous gestion, ALD est déjà présent dans la location longue durée aux particuliers à travers plus de 90 accords en marque blanche avec dix constructeurs et une vingtaine de partenaires bancaires dans une quinzaine de pays.

« Nous sommes convaincus du fort potentiel de croissance de ce marché et visons plus de 150.000 véhicules pour notre clientèle de particuliers d'ici 2019 et 1 million de véhicules d'ici 2025 » ajoute le DG d'ALD.

L'entreprise, qui emploie plus de 6.000 personnes, a réalisé un chiffre d'affaires de 7,5 milliards d'euros en 2016 et un bénéfice net part du groupe de 512 millions d'euros (en hausse de 20,6%). Elle vise une croissance moyenne de sa flotte de véhicules d'environ 8% à 10% par an d'ici à 2019 et une hausse de 7% environ du résultat net.

Résultats 2011-2016 ALD Soc Gen

L'introduction en Bourse, qui doit rapporter plusieurs centaines de millions d'euros à la Société Générale (entre 600 et 750 millions sur la base de sa valeur comptable), doit permettre à ALD de « gagner en visibilité dans l'écosystème de la mobilité, d'accroître sa capacité à se développer et saisir de nouvelles opportunités de croissance sur les marchés des entreprises et des particuliers ».

Delphine Cuny

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.