Le CAC 40 dépasse le seuil symbolique des 5.000 points

 |   |  226  mots
Comme le reste des indices européens, le CAC 40 est dopé par les propos brefs mais précis et constructifs de Mario Draghi, le président de la BCE, observe John Plassard du groupe bancaire et financier Mirabaud.
Comme le reste des indices européens, le CAC 40 est "dopé" par "les propos brefs mais précis et constructifs de Mario Draghi", le président de la BCE, observe John Plassard du groupe bancaire et financier Mirabaud. (Crédits : CHARLES PLATIAU)
Mercredi, peu avant la clôture, la Bourse de Paris a atteint son plus haut niveau depuis... sept ans.

Le vaste programme de rachats d'actifs lancé lundi par la Banque centrale européenne (BCE) galvanise la Bourse de Paris. Mercredi 11 mars, peu avant la clôture, elle a ainsi franchi le seuil symbolique des 5.000 points, atteignant son plus haut niveau en séance depuis le 2 juin 2008.

A 17h14 à Paris, l'indice CAC 40 prenait notamment 2,45%, soit 119,48 points, et s'établissait à 5.001,43 points, dans un volume d'échanges de 3,3 milliards d'euros. La veille, il avait reculé nettement de 1,12%.

Les propos de Draghi jugés "précis et constructifs"

Comme le reste des indices européens, le CAC 40 est "dopé" par "les propos brefs, mais précis et constructifs de Mario Draghi", le président de la BCE, observe John Plassard, du groupe bancaire et financier Mirabaud.

Lors d'un colloque bancaire à Francfort, Mario Draghi a assuré que les rachats massifs de dettes lancés lundi par la Banque centrale européenne (BCE) n'allaient pas freiner la poursuite des réformes structurelles en zone euro et pourraient même prévenir une contagion en cas de crise.

Ce programme de rachat de dettes publiques, fondé sur le modèle de la Banque d'Angleterre ou de la Réserve fédérale américaine, a bien démarré lundi, avec 3,2 milliards d'euros de titres acquis au premier jour de l'opération, a indiqué Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/03/2015 à 5:24 :
Les américains achètent et prennent le contrôle avec leur super dollar. La France est complètement cuite. Hollande rentrera dans l'histoire. La messe est dite.
Réponse de le 12/03/2015 à 9:48 :
@pierpaul
Le super dollar, c'est la planche à billets. Le super euro, c'est 1 100 milliards qui vont être créés ex-nihilo par la BCE. Ce sont de futurs profits pour les banques, pour les spéculateurs, mais aussi des dettes. Mais des dettes créées à partir de rien, sont -ce encore des dettes?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :