Les bénéfices de Deutsche Bank plombés par ses litiges juridiques

 |  | 246 mots
Lecture 1 min.
Le montant des provisions pour risques juridiques du groupe s'élève à 4,8 milliards d'euros.
Le montant des provisions pour risques juridiques du groupe s'élève à 4,8 milliards d'euros. (Crédits : © Ralph Orlowski / Reuters)
L'établissement financier a dégagé au premier trimestre un bénéfice net réduit de moitié sur un an à 559 millions d'euros. Ses résultats sont lestés par une charge de 1,5 milliard d'euros prévue pour régler les litiges juridiques, notamment les poursuites pénales liées aux manipulations des taux interbancaires.

Deutsche Bank a enregistré un bénéfice net de 559 millions d'euros entre janvier et mars, selon un communiqué publié dimanche 26 avril. Son bénéfice net part du groupe s'élève à 544 millions d'euros sur cette période. C'est toutefois mieux qu'escompté. Les analystes interrogés par l'agence Bloomberg tablaient sur 256 millions d'euros.

Le produit net bancaire, l'équivalent du chiffre d'affaires, a en revanche grimpé de 24% à 10,4 milliards d'euros, soutenu par des effets de change favorables et par une bonne performance de la banque d'investissement. Les recettes "atteignent presque un niveau record au premier trimestre 2015", se sont réjouis dans le communiqué les deux patrons du groupe, Jürgen Fitschen et Anshu Jain.

4,8 milliards d'euros de provisions pour risques juridiques

Le bénéfice net de Deutsche Bank au premier trimestre a ainsi été réduit de moitié sur un an. En effet, l'établissement financier avait annoncé mercredi devoir passer une charge de 1,5 milliard d'euros au premier trimestre pour solder des litiges judiciaires. Cela fait monter à 4,8 milliards d'euros le montant des provisions pour risques juridiques du groupe.

Une somme qui sera mise à profit puisque le groupe bancaire allemand a écopé jeudi 23 avril d'une amende de 2,5 milliards de dollars (2,3 milliards d'euros) à payer aux autorités américaines et britanniques pour échapper à des poursuites pénales liées aux manipulations des taux interbancaires, dont le Libor entre 2005 et 2010.

    Lire aussi >> Libor : Deutsche Bank écope d'une amende record de plus de 2 milliards d'euros

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/04/2015 à 23:39 :
Marre de cette volonté de biaiser la perception de la réalité. La DB n'est pas victimes des amendes qu'elle doit payer. Elle est victime de son comportement inacceptable.
a écrit le 26/04/2015 à 21:12 :
la deutsche bank a truqué et trafiqué les dernières années.Ils doivent rembourser le fric qu'ils ont volé. Ce n'est pas comme écrit dans l'article, que les "benefs sont à la baisse" mais plutot les "benefs des dernieres années étaient basés sur de la truanderie". Parlons tout simplement un peu plus clairement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :