Une dirigeante du Crédit Agricole à la tête du lobby bancaire français

 |   |  334  mots
(Crédits : DR)
Maya Atig, directrice générale adjointe de la Fédération nationale du Crédit Agricole et ex-n°2 de l'Agence France Trésor, dirigera dès fin mars la Fédération bancaire française (FBF), qui défend les intérêts du secteur bancaire.

Une nouvelle femme va prendre les rênes de la Fédération bancaire française (FBF). Maya Atig, actuelle directrice générale adjointe de la Fédération nationale du Crédit Agricole et ex-n°2 de l'Agence France Trésor, succèdera dès le 30 mars à Marie-Anne Barbat-Layani, partie diriger les services généraux du ministère de l'Économie et des Finances, en tant que directrice générale de la FBF et de l'Association française bancaire (AFB), indique jeudi l'organisme dans un communiqué.

Maya Atig est diplômée de l'École nationale de la statistique et de l'administration économique (ENSAE) et de l'École nationale d'administration (ENA) où elle a fréquenté les mêmes bancs qu'Alexis Kohler, secrétaire général de l'Elysée, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances, également issue de la promotion Averroès de l'année 2000.

Ex-n°2 de l'Agence France Trésor

Avant d'intégrer en 2016 le groupe bancaire mutualiste Crédit Agricole, Maya Atig a exercé de 2012 à 2016 à l'Agence France Trésor en tant que directrice générale adjointe, chargée de la gestion de la dette et de la trésorerie de l'État.

"Elle y a développé son expertise sur l'ensemble du secteur bancaire, financier et des assurances, et participé à la négociation de nombreux textes européens (Solvabilité 2, exigences de capital des banques, collatéral, services de paiements...)", explique la FBF.

Son expérience au sein du groupe de la Fédération nationale du Crédit Agricole − d'où provenait également son prédécesseur, Mme Barbat-Layani, avant de diriger la FBF − lui a également fourni "une connaissance concrète des mécanismes de la banque de détail et des processus internes d'un groupe présent dans de nombreuses activités".

La FBF, créée en 2001, représente les 340 banques françaises et étrangères qui exercent leur activité en France et emploient 362.800 salariés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2020 à 10:07 :
la porosité entre le ministère des finances et la finance est à son maximum.....sans parler des organes de directions de l'état et du gouvernement.....le nouveau monde selon macron.....et l énarchie totalement au pouvoir......le même nous explique qu il faut supprimer l Ena....c 'en est presque drôle......presque.....
a écrit le 31/01/2020 à 9:31 :
Ben on est pas prêt de mettre un terme à l'obscurantisme agro-industriel européen hein.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :