Quatre offres de reprise pour FagorBrandt

 |   |  131  mots
(Crédits : Reuters)
Dans le meilleur des cas, 1.200 salariés seraient repris sur les 1.800 actuels

 Quatre offres ont été déposées pour la reprise du fabricant d'électroménager FagorBrandt en redressement judiciaire, dont la plus large permettrait, à ce stade, de conserver 1.200 salariés sur les 1.800 que compte actuellement le groupe en France, a annoncé samedi Philippe Breger, secrétaire national CGT du CCE.

Les noms des repreneurs encore inconnus

Une deuxième offre concernerait "entre 700 et 1.000 personne", et deux dossiers, dont un financier, porteraient "sur des sites isolés" et concerneraient chacun "200 personnes", a ajouté M. Breger. Le responsable syndical, qui s'exprimait devant près de 300 salariés de FagorBrandt venus s'informer devant les grilles de l'usine de la Roche-sur-Yon, s'est dit "déçu" car l'administrateur judiciaire s'est selon lui refusé à communiquer aux syndicats les noms des repreneurs avant le CCE prévu mercredi.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/01/2014 à 16:58 :
Espérons le mieux possible pour les salariés. il est comique le patron et oui lui aussi est un patron car la loi impose que les com soient faites uniquement aux CE, mais il est vrai que la loi et la CGT font deux.J'espère simplement pour les salariés qu'ils ne vont pas partir en galère avec la CGT, un bras de fer qui sera l'anéantissement de l'entreprisse comme Good Y Amiens nord pour le plus grand malheur non pas de délégués qui se recaseront dans la centrale aux frais du contribuable mais des salariés trompés.
Réponse de le 18/01/2014 à 19:22 :
Tout à fait d'accord.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :