Fin de programme pour le groupe Fagor qui dépose le bilan

 |   |  212  mots
Quelque 5.700 emplois dans le monde sont menacés par la faillite de FagorBrandt
Quelque 5.700 emplois dans le monde sont menacés par la faillite de FagorBrandt (Crédits : reuters.com)
Le groupe basque Fagor a confirmé ce mercredi son dépôt de bilan, après que plusieurs de ses filiales ont jeté l'éponge.

L'empire Fagor s'effondre. Le groupe d'électroménager espagnol a annoncé ce mercredi avoir déposé le bilan. Le minsitre espagnol de l'industrie avait déjà indiqué le 6 novembre que sa maison-mère Mandragor comptait le faire. Ce jeudi, le groupe l'a lui même confirmé. En tout, quelque 5.700 emplois dans le monde dont 1.800 en France sont menacés.

Plusieurs filiales en Europe avaient déjà demandé leurs placement en redressement judiciaire, notamment en France (où elle est baptisée FagorBrandt), au Portugal et en Irlande. 

La maison-mère avait jeté l'éponge

Une lourde dette et la chute des ventes (de 37% depuis 2008) ont entraîné le cinquième fabricant européen d'électroménager vers la faillite. Une dégradation dont le directeur général de l'entreprise vieille de 50 ans s'est excusé dans un communiqué en fustigeant sa maison mère qui a jeté l'éponge:

"Nous regrettons de ne pas avoir pu compter sur le financement suffisant pour continuer la production et sauvegarder les intérêts des employés, partenaires et créanciers"

Mondragon a refusé le 30 octobre dernier de renflouer Fagor a hauteur de 170 millions d'euros. Le groupe basque présent dans une vingtaine de pays détient des marques comme De Dietrich, Brandt ou encore Vedette. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/11/2013 à 14:57 :
est-ce que mon français me fait défaut ou est-ce que vous avez laissé une belle faute ?
On devrait dire "après que plusieurs de ses filiales aient jeté l'éponge"...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :