TER trop larges : au Canada aussi, on a fait des erreurs de calculs

 |   |  325  mots
Le nouveau métro de Montréal est trop haut pour certains tunnels
Le nouveau métro de Montréal est trop haut pour certains tunnels (Crédits : DR)
Il n’y a pas qu’en France où les ingénieurs n'ont pas eu le compas dans l’œil. Fin avril, la presse de Montréal indiquait que les nouvelles rames du métro de la ville, assemblées par un consortium formé par Bombardier et Alstom, sont trop hautes et ont nécessité un rabotage des tunnels de la métropole québécoise.

L'erreur est humaine. Elle peut aussi être universelle. En attendant que l'on connaisse en détail les circonstances ayant conduit la SNCF et Réseau ferré de France (RFF) à commander des rames de TER trop larges pour certains quais, le coût de ces erreurs évolue de jour en jour. Chiffré à 50 millions d'euros par la SNCF et RFF, celui-ci pourrait grimper à 300 millions, voire 400 millions d'euros selon Dominique Bussereau, l'ancien ministre des Transports du gouvernement de François Fillon.

A Montréal aussi

Une telle erreur n'est pas inédite. Le 25 avril dernier, la presse locale de Montréal indiquait que des nouvelles rames du métro de Montréal, assemblées par un consortium formé par Bombardier et Alstom, étaient trop hautes et ont nécessité un rabotage des tunnels de la métropole québécoise.

Résultat, il a fallu raboter la voûte du métro montréalais sur plus de 200 mètres en prévision des nouvelles voitures construites par le duo franco-québécois qui avait décroché en octobre 2010, sans appel d'offres, ce contrat évalué à 1,3 milliard de dollars canadiens. Au total, cette commande portait sur la livraison de 468 voitures de métro.

Quand le métro penche d'un côté

" De la manière dont la voiture est faite, si la suspension était brisée ou les pneus crevés et que le wagon penchait trop d'un côté, il ne passerait pas dans certains secteurs du tunnel ", a expliqué au Journal de Québec le président du syndicat des employés d'entretien de la Société de transport de Montréal (STM), Luc Saint Hilaire.

Attendues initialement fin 2013-début 2014, les premières rames n'ont toujours pas été livrées et sont attendues avec un an de retard, a indiqué la STM au quotidien montréalais. Néanmoins, Bombardier et Alstom estiment toujours pouvoir respecter l'échéance de livraison de la dernière rame, en septembre 2018.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/05/2014 à 10:32 :
Comme toujours on fait payer l'incompétence de certain fonctionnaire au français, sans sanction pour s'est personnel..... Vive la France, on gaspille des millier d'euros.... Tous vas bien la France est riche, tous vas bien madame la marquise....
a écrit le 23/05/2014 à 21:43 :
Donc, les ingénieurs commerciaux des sociétés Alstom et Bombardier étaient informés des risques d'incompatibilité des tailles des trains avec les dimensions des quais de nos gares. Nous pouvons dons considérés qu'il s'agit d'un défaut de conseil. A moins qu'ils aient fait leur boulot correctements et que pendant ce temps leurs interlocuteurs de RFF et de la SNCF jouaient aux cartes ou défendaient leurs acquis sociaux ...
a écrit le 23/05/2014 à 14:12 :
On ne c'est pas posé la question de savoir pourquoi les trains sont plus larges et plus hauts, alors pour la France, on parle de la mise aux normes pour les handicapés, mais pour la hauteur à Montréal, les fauteuils ont peut être des roues qui ont doublé de circonférence? Bombardier et Alsthom sur ces questions là restent incroyablement silencieux.
a écrit le 23/05/2014 à 12:41 :
Bizarre, les mêmes loustics et les même problèmes, on obéit bêtement au cahier des charges et zu!!!
L'intelligence c'est d'aller au dela des demandes surtout en tant que spécialiste.
a écrit le 23/05/2014 à 12:38 :
L'erreur n'est pas dans la commande des trains, qui est conforme à des normes vieilles de 30 ans, mais à l'absence de mise aux normes des quais.
Les ingénieurs ont fait correctement leurs calculs, mais les politiques avaient refusés les investissements de mise au norme de quai.
Et puis, il faut rappeler que l'investissement des trains est de l'ordre de 3 milliards d'euros ... contre un ajustement de 50 millions, soit moins de 2%. Il faut donc relativiser !
Le Canard s'est fait plaisir pour vendre du papier ... c'est cela la réalité.
a écrit le 23/05/2014 à 9:47 :
Vous faites aussi une erreur si vous limitez votre analyse à cela.
Depuis 1997, beaucoup de Hauts Dirigeants de la SNCF, notamment de l’INFRASTRUCTURE, ont tout fait pour que RFF n’existe pas depuis sa première heure de création.
Cela a commencé par envoyé des « volontaires détachés » de la SNCF pour donner de l’expertise technique à RFF. Devinez comment était choisi ces personnes ? 
Il y a beaucoup à raconter sur cette période et le manque de courage politique pour aller au bout de cette démarche en affectant tout le domaine INFRA de la SNCF à RFF…
Sans parler de toutes les opérations et manœuvres avec le gouvernement, les politiques, les syndicats,…Sans parler des réels enjeux « économique »…
L’opinion publique ne connait pas ce chapitre de l’histoire du rail Français.
a écrit le 23/05/2014 à 9:44 :
Assez typique de chez nous remettre la faute aux autres mais aussi parler des fautes des autres pour nuancer les nôtres. Qu'a-t-il à voir si les trains canadiens ont fait la même erreur que les génies de la SCNF ont fait pour qu'on en fasse les gros titres de la la presse française ? nous avons, certes, un esprit légèrement étriqué ,mais dans certains cas c'est de la mauvaise foi pure et dure.
M'en fous des trains canadiens, je roule (quand j'en trouve) en trains français !
Réponse de le 23/05/2014 à 10:58 :
Quel aurait été votre choix si vous avez 1200 quais exotiques et 7000 quais "normaux" ? Dites-le nous, la France veut savoir !
Ce qui aurait dû être fait est de les raboter depuis dix ans, petit à petit, pour uniformiser l'ensemble des gares de France et étaler les coûts. Mais je crois que le réseau a été un peu abandonné d'où des efforts énormes depuis peu (avec perturbations diverses, bus de remplacement).
a écrit le 23/05/2014 à 9:17 :
Rabotage des quais: Ségolène Royal a demandé de faire une adaptation pour les handicapés en même temps.
Quelle bonne idée! Si seulement les politiques avaient cette façon de procéder qui est de toujours chercher à faire un avantage d'un inconvénient.
a écrit le 23/05/2014 à 8:45 :
A bien si les autres font des conneries alors on peut en faire....je me sens mieux
a écrit le 23/05/2014 à 8:32 :
Ne dois t on rien apprendre des erreurs des autres ? les erreurs des autres effacent elles les notres ?
a écrit le 23/05/2014 à 7:16 :
Le titre est aussi interessant " ...on a fait ..." Car il ne faut surtout pas reveler les noms de ceux qui signent Tous les documents... Et il n'y en a pas qu'un
a écrit le 23/05/2014 à 7:13 :
Voila un article qui vient ajouter une louche de mediocrité a notre pays!
Quand nous faisons une bourde impardonable nous trouvons une excuse en citant celles des autres !
Ne pas connaitre les gabaris des trains et de notre raiseau est une preuve de l'immense desinvolture des dirigeants de la SNCF
Sous quelles pressions avez vous du rediger cet article?
Réponse de le 23/05/2014 à 15:02 :
Raiseau ? Et vous vous permettez de donner des leçons ?
a écrit le 22/05/2014 à 21:48 :
Monsieur Piliu,
l'erreur est humaine effectivement : "avoir le compas dans l'oeil" signifie justement que l'on sait estimer précisément les distances ou les dimensions. Vous l'utilisez donc ici à mauvais escient.
Cordialement.
a écrit le 22/05/2014 à 21:07 :
+1

[ EXPRESSION ]
« Avoir le compas dans l'oeil »

[ SIGNIFICATION ]
Savoir apprécier correctement des distances, des proportions sans prendre de mesures.
a écrit le 22/05/2014 à 21:04 :
Je pense que l'auteur de ce papier n'a PAS le compas dans l'oeil : s'il l'avait eu il aurait visé plus juste dans sa démonstration ... :-; !
a écrit le 22/05/2014 à 20:11 :
Ah alors c'est expliqué, la France a toujours copié le Québec....
Réponse de le 22/05/2014 à 20:54 :
@sirop...: d'autant plus que les rames sont fabriquées par Bombardier et que les Canadiens en général, et les Québécois en particulier, ne peuvent pas nous sentir :-) J'habite au Canada et je sais donc de quoi je parle :-)
Réponse de le 23/05/2014 à 9:33 :
@Patrickb : le Canada, sauf erreur de ma part, compte plusieurs millions d'habitants. Je vous remercie donc de ne pas faire une généralité des propos tenus par quelques de vos amis ou par les piliers de bar de l'équivalent du PMU chez nos cousins de la belle Province. C'est ce genre de raccourci qui fait que l'on a Marine qui fait la belle avant les européennes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :