Le marché ne salue pas le renforcement de Safran dans la sécurité aéroportuaire

 |  | 196 mots
Lecture 1 min.
Le groupe aéronautique et de sécurité acquiert 81 % de GE Homeland Protection, filiale à part entière du groupe General Electric, pour 580 millions de dollars. Le titre du groupe français, en légère hausse, a fait nettement moins bien que le marché.

Safran annonce ce jour l'acquisition de 81 % de GE Homeland Protection, filiale à part entière du groupe General Electric (GE). GE Homeland Protection est l'un des premiers fournisseurs mondiaux de systèmes de détection tomographique de substances dangereuses ou illicites dans les bagages.

Grâce à cette acquisition, Sagem Sécurité devient un acteur mondial de référence de la sécurité des aéroports. Cette acquisition se fait en partenariat avec GE qui garde une participation de 19 % dans la société et un siège au Conseil d'Administration.

"A travers ce nouveau partenariat, l'activité Homeland Protection continuera à bénéficier des avancées technologiques développées par GE Healthcare et de l'expertise du centre de recherche de GE", explique le groupe français. L'acquisition des 81 % de GE Homeland Protection se fera pour un montant de 580 millions de dollars.

Dans une interview accordée à La Tribune, le président du directoire Jean-Paul Herteman explique l'enjeu de cette opération. Retrouvez son interview dans votre quotidien de ce vendredi.

Pourtant, la Bourse n'apprécie pas cette annonce. Dans un marché qui a terminé sur un gain de plus de 3%, le titre n'a progressé que de 0,66% à 9,27 euros.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quoi que fasse SAFRAN, le marché ne semble jamais convaincu. C'est étonnant car les moteurs et les composants aero sont bien placés et rentables. SAGEM mobile est vendu, et Sagem Sésurité se renforce pour devenir leader mondial. Cette activité est en plein essor et est juteuse. Et pourtant SAFRAN reste sous valorisé. Seule sa communication reste assez discrète, contrairement à d'autres : il serait dommage que les investisseurs ne soient sensibles qu'à cela.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
normal : les groupes français, hors media ( publicis, etc) ne beneficient pas d'une promotion mondiale au contraire des groupes anglo-saxons via leurs groupes media, hollywood, etc
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et j'ajoute, qu'il faudrait regarder la nationalité des financiers de l'operation: us ou européens. en effet, GE ancien chouchou et devenu concurrent des goldmann sachs, etc, a ete touche de plein fouet dans ses activités de "services" et de biens d'equipement. il a ete mis en demeure de revenir à un perimetre plus raisopnnable et generateur de cash

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :