Bénéfices 2009 en nette hausse pour Safran

 |  | 349 mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le spécialiste de l'aéronautique, de la sécurité et de la Défense a annoncé, ce jeudi, un résultat net part du groupe en hausse de 47% à 376 millions d'euros, supérieur aux attentes.

Safran, le spécialiste de l'aéronautique, de la sécurité et de la défense et de la sécurité a publié, ce jeudi, un résultat net part du groupe en hausse de 47% à 376 millions d'euros soit 94 centimes par action. En 2008, le groupe avait dégagé 256 millions d'euros (63 centimes par action). Ces résultats, essentiellement portés par la baisse des ses coûts et des effets de change favorables, sont supérieurs aux attentes .

Son chiffre d'affaires consolidé s'est établi à 10,448 milliards d'euros en hausse de 1,2% par rapport à 2008. Le résultat opérationnel a reculé de 16,9% à 663 millions d'euros (6,3% du chiffre d'affaires).

Les activités de Sécurité ont particulièrement porté le groupe. Elles ont enregistré un chiffre d'affaires 2009 de 904 millions d'euros, soit une hauisse de 30,1% "Les solutions d'identification avec la mise en oeuvre de contrats gouvernementaux de longue durée dans les pays émergents et le déploiement des passeports biométriques en France" a indiqué le groupe.

Pour 2010,  Safran prévoit un résultat "voisin de celui de 2009" et "le groupe est confiant quant à une croissance modérée de son résultat opérationnel courant (à un taux de couverture cible du dollar de 1,46 par rapport à l'euro). Le cash flow libre devrait s'élever à environ la moitié du résultat opérationnel courant", selon le communiqué du groupe. Safran a également précisé qu'il envisage une reprise des dépenses des compagnies aériennes dans les services à partir du deuxième semestre et compte sur le dynamisme de sa division sécurité pour soutenir sa rentabilité.

Du côté de ses activités dans le secteur de la Défense, le programme A400M d'EADS, pour lequel Safran a conçu la motorisation aux côtés du britannique Rolls Royce, pèse dans ses résultats, avec 35 millions d'euros de pertes imputables à ce chantier. Cela porte à 140 millions d'euros les pertes générées par ce programme.

Le groupe prévoit le versement d'un dividende de 0,38 d'euro par action. Il sera proposé aux actionnaires lors de la prochaine assemblée générale du 27 mai 2010.

 

 

 

 


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :