Succès de la dernière mission 2010 pour Ariane

 |   |  405  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Ariane a réussi ce mercredi sa sixième mission de l'année en mettant sur orbite deux satellites de télécommunications espagnol et sud-coréen.

Ariane a rempli mercredi avec succès sa sixième et dernière mission de l'année en mettant sur orbite deux satellites de télécommunications espagnol et sud-coréen, annonce Arianespace. Il s'agit de sa 199e mission depuis le vol inaugural d'Ariane en 1979, et la 55e d'Ariane 5.

Le lanceur européen a décollé comme prévu à 18h27 locales (21h27 GMT) du centre spatial de Kourou, en Guyane française. Vingt-sept minutes et 27 secondes après le décollage, le satellite de télécommunications espagnol Hispasat 1E était placé sur orbite de transfert géostationnaire.

D'un poids de 5,3 tonnes, Hispasat 1E a été construit par Space Systems Loral, filiale de la société de télécommunication Loral Space and Communications. Le satellite offrira pendant 15 ans une capacité supplémentaire à l'opérateur espagnol Hispasat et une offre de service plus large, vidéo et données, avec une couverture européenne et panaméricaine.

Trente-quatre minutes et 12 secondes après le lancement, c'était au tour de Koreasat 6, qui pèse 2,8 tonnes, d'être placé sur orbite. L'engin construit par Thales Alenia Space pour l'opérateur sud-coréen Korea Telecom doit assurer pendant 15 ans des services de radiodiffusion et de télécommunications pour la Corée du Sud.

Mardi soir, le lancement du vol 199 avait été reporté de 24 heures pour cause de vents violents relevés en haute altitude au-dessus de Kourou.


Lancement d'une fusée Soyouz en Août

La sixième mission de l'année d'Arianespace s'est achevée sous les applaudissements de la salle de contrôle Jupiter, au Centre spatial guyanais.

"On a montré qu'impossible n'est pas Arianespace", s'est félicité Jean-Yves Le Gall, PDG d'Arianespace, évoquant les 12 satellites lancés et autant de contrats signés dans l'année.

Au moins six Ariane 5 décolleront en 2011, "une année qui s'annonce particulièrement intéressante ", a-t-il ajouté, citant notamment la première fusée Soyuz qui devrait s'élever du sol guyanais au mois d'août. Le pas de tir du lanceur russe, actuellement en phase de qualification opérationnelle, sera livré en avril.

La première mission du lanceur Vega, réalisé par l'agence spatiale italienne et le centre national d'études spatiales, devrait également avoir lieu l'année prochaine, a indiqué Jean-Yves Le Gall.

Enfin, le 15 février prochain, le vol 200 d'Ariane 5 embarquera le second véhicule automatique de transfert européen, Johannes Kepler.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :