La Russie veut exporter 200.000 Kalachnikov par an aux Etats-Unis

 |   |  322  mots
La Russie va exporter 200.000 armes par an à destination du marché américain.
La Russie va exporter 200.000 armes par an à destination du marché américain. (Crédits : Reuters)
La marque Kalachnikov est toujours aussi demandée, quinze jours après la mort du créateur de l'arme d'assaut soviétique, le AK-47 : la Russie annonce la signature d'un contrat qui la verra livrer 200.000 armes par an aux États-Unis.

De quoi inspirer quelques jeux de mots sur la Guerre froide. La Russie compte exporter 200.000 fusils d'assaut Kalachnikov par an aux Etats-Unis, rapporte lundi l'agence de presse russe Ria Novosti.

Le contrat officialisant cet échange doit être signé à la mi-janvier à l'occasion du Shot Show 2014, salon de vendeurs d'armes ayant lieu du 14 au 17 janvier à Las Vegas (Etats-Unis).

"Le consortium Kalachnikov, qui fait partie du holding russe de hautes technologies Rostec, signera un accord exclusif avec Russian Weapon Company (RWC) sur les livraisons d'armes aux Etats-Unis", a ainsi indiqué Elena Filatova, porte-parole du consortium Kalachnikov. "Selon Pavel Kolegov, directeur général adjoint pour les ventes et le marketing du consortium, Kalachnikov pourrait vendre 200.000 fusils d'assaut par an aux Etats-Unis via son distributeur exclusif RWC."

Une filiale de Rostec

Le consortium Kalachnikov, anciennement connu sous le nom de Groupe de recherche et de production Ijmach, est une filiale du holding nationale russe Rostec, créée en 2007 pour favoriser le développement, la fabrication et l'exportation de la production industrielle de haute technologie à usage civil et militaire.

Le Groupe de recherche Ijmach, lui, date d'avant l'ère soviétique. Fondé en 1807 à Ijevsk, par le tsar Alexandre 1er, c'est lui qui a fabriqué le célèbre AK-47. ll collabore avec RWC depuis deux ans, et 90% des armes qu'il destine à l'exportation ont pour destination les Etats-Unis.

Bond des exportations

Il y a un an, France Tv Info expliquait que l'entreprise de l'Oural avait connu un bond de 60% de ses exportations sur les neuf premiers mois de l'année 2012, grâce à la demande américaine. Le marché outre-atlantique plébiscitait en effet le faible coût des armes russes, disponibles à partir de 300 euros pièce.

En deux ans, la société Ijmach, avait multiplié par douze son volume à l'exportation, qui atteint 12 millions d'euros, expliquait France TV Info. La société voyait dans l'exportation un moyen de faire face à la baisse de la demande de l'armée russe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/01/2014 à 20:09 :
La qualité des AK de Ijmash est si minable actuellement que même en étant russe, j'aurais préféré un AK fait Arsenal (Bulgarie). Ou au moins par une autre usine en Russie. Cette situation n'est pas étonnant quand la direction est composée des voleurs et des imbéciles et les ouvriers qui travaillent pour 150 euros par mois.
a écrit le 14/01/2014 à 13:21 :
Ah donc c'est vrai, il y a bien une reprise économique aux USA :-) !
a écrit le 13/01/2014 à 21:22 :
ma seule question c'est pourquoi importer autant de kalash? a quelle fin et pour qui?
a écrit le 13/01/2014 à 18:23 :
Quand le traite transatlantique de libre echange sera en vigueur les Americains nous obligerons a autoriser la possession d'armes a feu
Réponse de le 14/01/2014 à 14:12 :
Pour votre information, la détention d'arme est permise en France, avec quelques conditions stupides certes, mais elle est permise.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :