Armement : le contrat Scorpion enfin dompté

 |   |  522  mots
L'armée de terre doit acquérir 92 VBMR au cours de la période de la loi de programmation militaire (LPM) sur un objectif de 2.080 blindés
L'armée de terre doit acquérir 92 VBMR au cours de la période de la loi de programmation militaire (LPM) sur un objectif de 2.080 blindés (Crédits : RTD)
Les trois industriels participants au programme Scorpion (Nexter, Renault Trucks Défense, Thales) et la direction générale de l'armement (DGA) ont signé le contrat. Une commande de 5 milliards d'euros.

Selon des sources concordantes, les trois industriels participants au programme Scorpion (Nexter, Renault Trucks Défense, Thales) et le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, ont signé le contrat. Un programme très important dans le cadre de la modernisation des équipements de l'armée de terre d'une valeur de 5 milliards d'euros sur une période de 18 ans. Le contrat est actuellement à l'étude à Bercy et devrait être notifié d'ici à la fin de l'année, vraisemblablement début décembre comme le souhaiterait le ministère de la Défense.

Le programme Scorpion, qui a pour objectif de renouveler et moderniser les moyens des Groupements tactiques interarmes (GTIA) de l'armée de terre, est crucial pour Nexter ainsi que la filière de l'armement terrestre : 5 milliards sur 18 ans, dont 1 milliard dans l'actuelle loi de programmation militaire (LPM). Avec ce programme, Nexter devrait empocher environ la moitié des 5 milliards d'euros pour le développement et la fabrication de 2.080 véhicules blindés multirôles (VBMR), un véhicule 6x6 de 18-19 tonnes, et de 248 Engins blindés de reconnaissance et de combat (EBRC) ainsi que des tranches de soutien.

Scorpion, un programme dédié à l'armée de terre

Le cœur du programme Scorpion permettra l'intégration de tous les systèmes d'information existant actuellement en un seul. Il deviendra à terme le système des systèmes d'information permettant à tous les éléments du GTIA de dialoguer selon un même langage et une même procédure. Mais c'est aussi une nouvelle génération de systèmes d'armements comme le successeur des antiques VAB (Véhicule de l'avant blindé), "le chameau" de l'armée de Terre vieux de 40 ans en 2016.

Ainsi, le Véhicule blindé multirôles (VBMR), un véhicule 6x6 de 18-19 tonnes, vaudra grand maximum 1 million d'euros TTC l'unité, hors tourelleau. L'armée de terre doit acquérir 92 VBMR au cours de la période de la loi de programmation militaire (LPM) sur un objectif de 2.080 blindés au total. Ils seront livrés à compter de 2018. En novembre 2011, Nexter Systems et Renault Trucks Defense avaient conclu un accord de coopération en vue d'apporter une solution unique lors de la consultation pour le programme VBMR, destiné à assurer le rééquipement des forces françaises en véhicules blindés multi-rôles de classe moyenne.

Modernisation des chars Leclerc

Elle doit également disposer des EBRC, qui sera équipé, avait précisé en juin dernier le ministre de la Défense, "du nouveau missile moyenne portée (...), le MMP et du canon de 40 mm télescopé", pour renouveler l'actuel parc de véhicules blindés AMX 10RC, ERC 90 et VAB Hot. L'objectif à terme est fixé à 248 pièces.

Scorpion prévoit également la modernisation de 200 chars Leclerc avant 2025. Car, selon Jean-Yves Le Drian, Scorpion "permettra de maintenir la capacité du char Leclerc jusqu'en 2040, en l'intégrant à la manœuvre des GTIA". Un marché qui devrait être passé en 2015. Enfin, les premiers missiles MMP, fabriqués par MBDA, devraient être livrés en 2017 de façon à éviter une rupture capacitaire dans le domaine des missiles tactiques du combat débarqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2014 à 19:41 :
Bien, l'on remarque que se n'est pas un programme européen, comme toujours les quantité serons faible, donc un prix à l'unité assez élever.... Dans tous les cas, il est plus que temps de remplacer le matériel de l'armée de terre.... Qui a encore des véhicule qui a 30 ans d'âge.... Espérons que le matériel. Sera efficace , a n prix abordable, et particulièrement fiable....
a écrit le 05/11/2014 à 19:34 :
Dommage que Renault Trucks appartiennent désormais à Volvo.
Je ne sais plus quelles sont les usines qui continuent à tourner en France.
Réponse de le 06/11/2014 à 1:25 :
R&D : Saint-Priest.
Usines: Vénissieux, Bourg-en-Bresse, Limoges, Blainville-sur-Orne.
Réponse de le 06/11/2014 à 1:34 :
défense;
au moins Saclay et Fourchambault. A Versailles je suppose que c'est la direction......
a écrit le 05/11/2014 à 16:36 :
tout cà pour rien sauf pour les défilés du 14 juillet sur les Champs Elysées pour épater les nanas parigotes hé hé les pick ups tout terrains sont beaucoup moins chers et plus efficaces ha ha ;-(
Réponse de le 05/11/2014 à 19:51 :
Très drôle, ceux qui partent en guerre sauront surement apprécier votre humour.....
Réponse de le 06/11/2014 à 10:34 :
Avec Blindage actif SHARK pour tous!!!
Réponse de le 16/11/2014 à 20:19 :
Votre humour est nul et il faut plus de budget que sa pour maintenir notre armée a haut niveau !
a écrit le 05/11/2014 à 13:21 :
le VBCI vient de passer qu’être qualifié pour un passage de 29 à 32 tonnes.
Il y aura une mise à niveau sur plusieurs dizaines et donc les derniers sur la chaine certainement!
Spécialement pour les opérations OPEX.
-
le TITUS, 6x6, économique export (non pas low-cost, beaucoup de pays aimerait avoir un blindé de ce niveau)
A vide 17 tonnes, maxi 27 tonnes, grosse mobilité apparemment vu sur une vidéo, roues de train av. et ar. totalement indépendantes. Certainement que le VBMR aura le même type de motricité.
Ce véhicule semble aussi adapté pour forces de sécurité intérieures, protection de convois humanitaires, maintien de la paix, mixté avec des blindé plus méchants..
Equipage: 2 ou 3 + 11 à 12 combattants
-
VBMR, si quelqu’un connait le véhicule validé? BMX01 ou autre mixture?
6x6,, le site Nexter indique 20 tonnes, je crois me souvenir avoir lu 24 tonnes maxi sur un article.
De mémoire, sa charge à vide est supérieure au TITUS et inférieure en charge MAXI, genre 19-24 par exemple.
Avec moins de combattants embarqués que dans le TITUS
A vérifier.....
a écrit le 05/11/2014 à 12:22 :
Les véhicules civils tendent à être de plus en plus légers alors que les véhicules militaires prennent de plus en plus de poids. Va t-on un jour interdire aux militaires de rouler sur nos routes pour ne pas les défoncer ?
a écrit le 05/11/2014 à 11:04 :
18-19 tonnes??? Vous êtes sûr là? C'est pas plutôt 1t8-1t9?
Réponse de le 05/11/2014 à 11:42 :
Non non pas 1T8 mais bien 18-19 tonnes. Pour vous donner une idée en comparaison : poids moyen d'une voiture compacte type mégane 1T3.
Alors 1T8 les VBMR beaucoup en rêvent, mais malheureusement c'est un poil plus ! :-)
Réponse de le 05/11/2014 à 11:44 :
Le VBMR est un 6x6 qui doit remplacer le VAB. le VAB actuel fait environ 13 tonnes si on ajoute un niveau de protection acceptable contre les mines, les IED et autres joyeusetés que l'on trouve maintenant dans tous les conflits on doit effectivement tomber dans la gamme 18t-19t
Réponse de le 05/11/2014 à 11:50 :
Je confirme, d'autres sources parlent d'une vingtaine de tonnes. Imaginez déjà qu'un poids lourd pèse 3.5 tonnes sans blindages !
Réponse de le 05/11/2014 à 12:07 :
C'est pas une voiture... 1,8 tonnes c'est ce que fond les vieilles voitures comme une ECORT diesel par exemple. Là on parle de "camions" blindé, avec une vrai clim dimensionnée pour refroidir des équipement informatique qui doit aussi être électriquement autonome... 18-19 tonnes est relativement Legé...
Réponse de le 05/11/2014 à 16:17 :
Les véhicules sont aussi obligés d'avoir un poids important, si une simple mine les faisait voler et les retournait; quel serait l’intérêt de les blinder?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :