Armement : les priorités du nouveau chef d'état-major des armées

 |  | 442 mots
Lecture 2 min.
Toute encoche sur les ressources de la loi de programmation militaire prévues entamerait inévitablement la cohérence du modèle des armées, estime le nouveau chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers
Toute encoche sur les ressources de la loi de programmation militaire prévues entamerait inévitablement la cohérence du modèle des armées, estime le nouveau chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers (Crédits : ministère de la défense)
Programme Scorpion pour l'armée de terre, avions ravitailleurs et A400M pour l'armée de l'air et un groupe aéronaval pour la marine. Ce sont les priorités en matière d'équipements du nouveau chef d'état-majors des armées, le général Pierre de Villiers.

Quelles sont les priorités du nouveau chef d'état-major des armées (CEMA), le général Pierre de Villiers, en matière d'équipements miliaires ? Auditionné par les parlementaires le 26 février - soit moins de quinze jours après sa prise de fonction, le nouveau CEMA a donné "en simplifiant à l'extrême" ses priorités en matière de programme 146 (équipements). Pour l'armée de terre, il privilégie le programme Scorpion. Notamment l'engin blindé de reconnaissance et de combat (EBRC) et le véhicule blindé multi-rôle (VMBR). En outre, il a évoqué le missile moyenne portée (MMP) de MBDA et le programme Contact pour la radio (Thales), déjà commandé.

L'armée de terre doit acquérir des VBMR afin de remplacer les VAB (Véhicule de l'avant blindé) "à bout de souffle" selon les termes du général Pierre de Villiers (92 sur la période pour un objectif de 2.080, livrés à compter de 2018), des EBRC pour renouveler l'actuel parc de véhicules blindés AMX 10RC, ERC 90 et VAB Hot. L'objectif à terme est fixé à 248 pièces. Enfin le programme Scorpion prévoit la modernisation de 200 chars Leclerc avant 2025. Les premiers systèmes MMP devraient être livrés en 2017 de façon à éviter une rupture capacitaire dans le domaine des missiles tactiques du combat débarqué.

Éviter des ruptures de capacité

S'agissant de l'armée de l'air, le général Pierre de Villiers a comme priorité les avions ravitailleurs MRTT et l'avion de transport A400M, dont deux exemplaires ont déjà été livrés à l'armée française. Pour la marine, il veut disposer d'un "groupe aéronaval digne de ce nom, bien protégé par-dessus, par-dessous et en surface, ainsi que les moyens d'assurer l'action de l'Etat en mer sans oublier les forces sous-marines".

Le général de Villiers veut "éviter les ruptures temporaires de capacité" dans ces domaines. "Nous serons vigilants sur le VBMR puisque le VAB est à bout de souffle - ce qui impose un tuilage, comme pour les avions Transall avec les A400M, ou les frégates anti-sous-marines avec les frégates FREMM", a-t-il assuré. Et de rappeler que "toute encoche sur les ressources prévues entamerait inévitablement la cohérence du modèle, compromettrait le succès de la réforme et s'exercerait au détriment de la finalité opérationnelle. L'exécution conforme de la loi de programmation militaire est donc primordiale. Elle l'est pour l'efficacité de nos armées. Elle l'est aussi - tout est lié - pour le moral du personnel, qui y voit une juste reconnaissance de son engagement pour la Nation".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/03/2014 à 21:23 :
Pour le moral qu'il ne s'inquiète pas trop il a juste à lire le rapport sur le moral qui était au plus bas il y a quelques années et dont le fond de la boite a du ce dérobé car aujourd'hui c'est encore pire. Le plus dingue c'est qu'ils savent exactement pourquoi ce moral est bas et qu'ils ne font absolument rien pour le remonter. Mais qu'ils ne s'en fassent pas de trop dans peut de temps si ça continu comme c'est partie, on aura une armée a la Stargate avec le colonel qui ira en première ligne avec son fusil...
a écrit le 11/03/2014 à 17:26 :
Il y a urgence à remplacer les véhicules de l'armée de terre. Du camion TRM2000 au VAB, on a que des matériels à bout de souffle, qui coûtent de plus en plus cher et de moins en moins adpatés aux conflits contemporains. Le VBCI et le Leclerc ne font pas tout...
a écrit le 11/03/2014 à 10:50 :
si je comprends bien, il faut attendre un peu avant de déclarer la guerre à la RUSSIE.
a écrit le 11/03/2014 à 9:46 :
Il ne faut pas oublier que la plupart des équipments militaire sont made in France.
Aussi l'argent dépensé en équipment et réinjecté dans le circuit de l'économie Ntionale, entreprises, salariés etc..

bref le beurre et l'argent du beurre !!!!
a écrit le 11/03/2014 à 8:50 :
De belles ambitions auxquelles il aurait fallu ajouter les drones armés, outil indispensable pour nos guerres asymétriques et plus utile que la rénovation des chars lourds Leclerc. Quand à la "mexicanisation" décrite par Britannicus, ce n'est pas à un général qu'il faut s'adresser mais au politique.
a écrit le 11/03/2014 à 7:56 :
Et combien de postes des 663 généraux compte-t-il supprimer pour diriger son armée croupion ?
Réponse de le 11/03/2014 à 9:38 :
Ne vous inquiétez pas ancien militaire, je connais ces types, ils ne connaissent que les tapis rouges et la pratique des courbettes faites aux politiques. Il ne sait même pas ce que c'est un fusil. Les hommes au combat et les officiers dans les salons des VIP.
Réponse de le 11/03/2014 à 10:35 :
Est-ce que vous pouvez élever le débat?
Réponse de le 11/03/2014 à 11:13 :
@Britannicus vous connaissez mal l armée: les officiers comme les hommes sont au combat !!quant à ce général si vous aviez fait le quart de ses campagnes vous pourriez commencer à l ouvrir !!!et ou vous les trouvez les 663 généraux???
Réponse de le 11/03/2014 à 12:43 :
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20121231trib000739964/defense-jean-yves-le-drian-supprime-580-postes-d-officiers-de-l-armee-francaise-en-2013.html

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :