Qatar Airways va rendre Airbus dingue avec le report de l’A350

 |   |  414  mots
Coup dur pour Airbus, Qatar Airways suspend jusqu'à nouvel ordre la livraison de l'A350
Coup dur pour Airbus, Qatar Airways suspend jusqu'à nouvel ordre la livraison de l'A350
Prévue ce samedi, la livraison du premier exemplaire de l'A350-900 à Qatar Airways, été "suspendue jusqu'à nouvel ordre", sans autre précision. En juin, la compagnie avait déjà refusé au dernier moment de prendre livraison de l'A380.

Akbar Al Baker va tous les rendre dingues chez Airbus. Après avoir refusé de prendre livraison de ses premiers A380 en juin dernier en raison de soucis mineurs de finition en cabine, notamment au niveau de la moquette (les avions ont été livrés trois mois après en septembre), l'imprévisible directeur général de la compagnie du Golfe a, ce mercredi, suspendu jusqu'à nouvel ordre la livraison du premier exemplaire de l'A350, prévue le 13 décembre. Ceci pour des raisons encore inconnues.

"Nous travaillons étroitement avec Qatar Airways pour parvenir à livrer le premier A350 XWB (extra wide body) très rapidement", a déclaré de son côté un porte-parole de l'avionneur européen.

Un coup dur pour Airbus

Qatar Airways a commandé 80 exemplaires, dont 43 de la version 900, le cœur de cette famille, et 37 A A350-1000, la version allongée de l'appareil, prévue, elle, pour 2017. La compagnie compte exploiter ce tout nouveau long-courrier à partir du 15 janvier sur la ligne Doha-Francfort

Pour Airbus, il s'agit d'un coup dur. L'avionneur ne s'y attendait pas.

Campagne d'essais sans accroc

Pour l'A350, il s'agit du seul accroc depuis le début de la campagne d'essais en vol en juin 2013, laquelle s'est passée sans heurt. L'appareil a été certifié par les autorités européennes de sécurité aérienne le 30 septembre, puis le 12 novembre par ses homologues américains. Fin novembre 2014, la famille A350 avait enregistré 778 commandes émanant de 41 clients dans le monde. La semaine dernière, Finnair, a commandé 8 nouveaux exemplaires.

La semaine dernière, Airbus précisait qu'il comptait livrer une quinzaine d'A350 en 2015. Treize avions sont en production à Toulouse actuellement.

Chute du cours de Bourse

Le cours de Bourse de l'avionneur européen a dans un premier temps plutôt bien résisté à cette annonce, avant de s'effondrer au moment où son patron, Tom Enders, a commencé à prendre la parole à Londres devant les investisseurs.

La juxtaposition de cette mauvaise nouvelle et le fait que le groupe ne verrait pas progresser jusqu'en 2016 sa marge opérationnelle et demeurait confronté à des difficultés concernant la génération de flux de trésorerie ont entraîné un fort mouvement de vente sur le titre.

"Tom Enders a déclaré que le résultat opérationnel n'enregistrerait pas de progression entre 2015 et 2016, alors que nombre d'analystes envisageaient une croissance entre 8 et 10%, cela constitue une mauvaise surprise pour le marché", a expliqué Xavier de Villepion, un vendeur d'actions de HPC.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2014 à 12:39 :
gros effet d'annonce, l'action chute en bourse, les quataris achètent des actions à bon compte. Dans 1 semaine le pb est réglé par ceux qui l'ont crée, et le cours remonte...voilà comment on fait du beurre. Fiction ou réalité?
Réponse de le 19/12/2014 à 13:01 :
Bien vu ...
a écrit le 11/12/2014 à 12:13 :
le professionnalisme c'est respecter le client et s'acquitter de sa tâche avec perfection, jusqu'au bout surtout en aéronautique certains commentaires sont déplacés
a écrit le 11/12/2014 à 9:49 :
Le Qatar négocie un éventuel achat de Rafales, peut-être que ce petit coup de pression supplémentaire n'est pas anodin....!
a écrit le 11/12/2014 à 8:24 :
Une commande annulée en dernière minute (les avions avaient déjà été préparés à Toulouse) a abouti en 1996 à la rupture des liaisons aériennes directes entre la France (l'Europe ?) et les Philippines (toujours pas d'avions directs entre les deux pays à ce jour). Il faut dire que la négociation commerciale avait débuté suite à une ligne de crédit "bizarre" entre la France et les Philippines (incident diplomatique). Les Philippins n'avaient peut-être pas pris au sérieux cette commande.
Il y a trop d'intérêts en jeu, il n'y aura sans doute pas rupture de relations commerciales entre la France et le Qatar.
a écrit le 11/12/2014 à 8:07 :
l'effet inverse des Mistral ca fait mal la France n'est plus crédible tout le monde s'en moque
a écrit le 11/12/2014 à 7:59 :
Le Quatar, c'est pas le pays ou le printemps arabe a échoué ?
Réponse de le 11/12/2014 à 9:06 :
Si, mais faut pas en parler.. c'est un peu comme la coupe du monde... ah le sport ! .
a écrit le 11/12/2014 à 0:41 :
Ça serait lier aux droits de trafic que la France leur refuse, que ça ne m'étonnerait pas ...
a écrit le 10/12/2014 à 21:01 :
Airbus marche "trop bien". Les US doivent donc le ralentir.
Alors qu'une analyse basique montre simplement que Boeing est mal avec son 787...
Réponse de le 11/12/2014 à 9:44 :
"mal avec son 787" , dont plus de 200 sont déjà livrées aux compagnies aériennes cela relativise le propos
Réponse de le 14/12/2014 à 21:46 :
Livres ne veut pas dire fonctionnel.
Boeing n'en a pas finis avec les problemes sur ces appareils.
a écrit le 10/12/2014 à 20:38 :
On envoie le 2eme REP et c ' est regle en 24 heures! En plus les travailleurs Indiens , Bengladeshis et Nepalais donneront un coup de main!
Réponse de le 23/12/2014 à 15:03 :
Tu ferais beaucoup mieux en envoyant ta frangine !
a écrit le 10/12/2014 à 18:54 :
ha ha ha....
a écrit le 10/12/2014 à 17:42 :
Et qui vous dit que c'est Qatar airways qui pose problème? C'est peut être le zinc du 350 qui a trouvé un gros pépin, ha ha ha ha
Comme quoi tout n'est pas si vert que ça dans le programme 350...
Réponse de le 10/12/2014 à 17:50 :
A380, A350, A400M, NH90....
Quel programme d'Airbus des dix dernières années n'a pas viré à la catastrophe?
L'entreprise vit sur sur ses acquis, càd
de l'A320, avion conçu dans les années 80!
Ah si Peugeot avait pu continuer à remotoriser sa bonne vielle 205...
Réponse de le 10/12/2014 à 19:51 :
A380, A400M, A350, NH90....quel programme du Gripen Airbus n'a pas tourné à la catastrophe industrielle?!

Airbus ne vit que grâce à l'A320 et ses dérivés. Ce modèle a été développé dans les années 80!
Ah si Peugeot pouvait continuer à vendre ses sacrées 205 faute de véritable modèles concurrents...quitte à les remotoriser après 20 ans de production! Le groupe PSA ne serait pas chinois aujourd'hui...
a écrit le 10/12/2014 à 17:21 :
toujours aussi capricieux ces qataris l'argent du pétrole les rends odieux
Réponse de le 10/12/2014 à 17:42 :
exact
Réponse de le 11/12/2014 à 0:15 :
Surtout débiles et ils paniquent avec la baisse du gaz ....
Réponse de le 11/12/2014 à 7:57 :
C'est tout à fait cela, une entreprise dirigée par un seul homme colérique, vaniteux et capricieux. Emirates c'est vraiment un autre niveau
a écrit le 10/12/2014 à 16:51 :
Ils voulaient des jantes chromés... :)
a écrit le 10/12/2014 à 15:52 :
A moins que les Qataris demande d'autre chose, des créneaux horaires dans nos aéroports par exemple,qui pour l'instant sont refusé par le gouvernement. Alors un peu de pression via Airbus ??
a écrit le 10/12/2014 à 15:39 :
La France qui déteste la finance aurait-elle un problème? En attendant la finance la déteste et la punie tous les jours comme le nombre de chômeurs l'indique.
Réponse de le 11/12/2014 à 0:12 :
Mais qui aime la finance, à part les traders eux mêmes? La bourse est à des années lumières de ses missions originelles, il suffit pour cela de voir la durée de vie moyenne d'une action... Quand on voit que Airbus perd 10% en une journée sur cette seule information, qui ne précise en rien les causes ni l'ampleur du problème, on voit bien qu'on est dans un système complétement spéculatif
Réponse de le 12/12/2014 à 3:45 :
Et vous pensez que la bourse remplissait mieux son rôle il y a 30, 80 ou 150 ans ? Vous avez tort. Voyez par exemple le krach de 1987: encore aujourd'hui on n'en connait pas la raison. D'autre part, les acteurs économiques savent bien que le marché connait des variations erratiques, qu'il faut ignorer; la spéculation n'a d'incidence, en général, que sur les spéculateurs eux-mêmes.
a écrit le 10/12/2014 à 15:27 :
Mince alors! Les qataris commandent pour plusieurs milliards à Airbus mais n'acceptent pas d'essuyer les plâtres???
Qatar devrait s'estimer heureux de pouvoir faire des chèques à l'illustre avionneur!!!!
Réponse de le 10/12/2014 à 18:12 :
Vous n'y êtes pas. Ce client est notoirement connu pour être insupportable. Incompétent techniquement et capable d éclats idiots dans ce genre quand il faut passer à la caisse.
a écrit le 10/12/2014 à 14:56 :
Nos amis qataris sont des grands amis de la France et ils le prouvent. Si ce n'était pas grâce à eux, nos voisins n' entendraient jamais parler du PSG, par exemple. Donc, perte de compétitivité oblige, il faut leur faire des courbettes….
Réponse de le 10/12/2014 à 21:05 :
Il est vrai que leur vendre le PSG a été une très bonne affaire. Il fallait s'en débarrasser. Mais avancer qu'Airbus doit se courber face à eux, là, je te les enverrai...
a écrit le 10/12/2014 à 14:49 :
des plis dans la moquette....
Réponse de le 10/12/2014 à 16:34 :
Et quid des micro-fissures sur les ailes de l'A380?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :