Airbus va augmenter les cadences de production de l'A330

 |   |  227  mots
Airbus a reçu depuis le début du programme 1.382 commandes d'A330-200 (634) et A330-300 (748) ainsi que 42 A330-200F
Airbus a reçu depuis le début du programme 1.382 commandes d'A330-200 (634) et A330-300 (748) ainsi que 42 A330-200F (Crédits : Airbus)
Airbus aurait décidé d'augmenter à nouveau la cadence de production de l'A330ceo. L'avionneur devrait passer début 2017 d'une cadence 6 à 7 A330 par mois, puis dans le courant de la même année de 7 à 8 appareils.

C'est une bonne nouvelle pour toute la filière aéronautique civile française et européenne qui a beaucoup souffert de la baisse des cadences de production de l'A330. Selon nos informations, Airbus aurait décidé d'augmenter à nouveau la cadence de production de l'A330ceo. Pour honorer les dernières commandes de cet appareil, l'avionneur devrait passer début 2017 d'une cadence 6 à 7 A330 par mois, puis peut-être dans le courant de la même année de 7 à 8 appareils par mois. Airbus avait annoncé en deux temps deux réductions de cadence de l'A330 de 10 à 6 A330ceo par mois (octobre 2014 et février 2015).

Airbus a reçu depuis le début du programme 1.382 commandes d'A330-200 (634) et d'A330-300 (748) ainsi que 42 A330-200F. Fin janvier, il restait à livrer 52 A330-200 et 102 A330-300 ainsi que 9 A330-200F. En 2015, Airbus a remis à ses clients 103 A330. Dernièrement, Airbus a signé une commande de 75 A330 de la part de China Aviation Supplies Holding Company (CAS). Fin décembre, la compagnie aérienne chinoise China Southern Airlines a passé commande dans le cadre de cet accord signé avec CAS à l'avionneur européen de dix appareils long-courriers A330-300, pour un montant total représentant environ 2,27 milliards de dollars au prix catalogue. Enfin, Airbus a signé fin janvier une intention de commandes de 27 A330 de la part d'Iran Air.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2016 à 12:17 :
arretez de nous endormir avec vos commandes
alors que les livraison ne suive pas
ceci fait 8 a dix ans que les commandes sont superieur a boeing et les livraison inferieur
a écrit le 24/02/2016 à 9:09 :
Un article pour annoncer un passage de 6 à 7 avions par mois...
Petit rappel, en 2015 la cadence est passée sur la fin d'année de 10 à 6 appareils ....
Le plongeon est vertigineux pour certains fournisseurs; alors la hausse annoncée ne compensera pas cette baisse.
Un article sur les cadences chez Airbus hélico serait intéressant !
Écureuil et super puma plongent de manière inquiétante .
a écrit le 24/02/2016 à 7:35 :
Sauf erreur de ma part, faut-il lire 2017? ici "Pour honorer les dernières commandes de cet appareil, l'avionneur devrait passer début 2007 d'une cadence 6 à 7 A330 par mois". Car à moins d'un voyage dans le temps, nous sommes le 24/02/2016.
Sinon c'est peut être une bonne nouvelle pour certains sous-traitants qui s'inquiétaient de leurs charges de travail.
Réponse de le 24/02/2016 à 8:37 :
"Sinon c'est peut être une bonne nouvelle"
C'est une bonne nouvelle.
Réponse de le 24/02/2016 à 10:23 :
Si et seulement si les pièces sont réalisées en France et non pas en zone spéciale au Maroc ou en Tunisie. C'est le fond de ma pensée. Près de chez moi, une usine va réaliser plus de pièces pour CFM International avec moins de personnel. Je doute que ceci soit bon pour la fameuse baisse de la courbe du chômage.
Réponse de le 24/02/2016 à 13:22 :
@Benoit
C'est la vie, et ce sera comme cela tant que l'écart des salaires entre les pays "riches" et les pays "pauvres" n'aura pas suffisamment diminué.
La forte valeur ajoutée reste en France, mais tout ce qui est * relativement simple à transmettre à une main d'œuvre moins payée, voir avec une qualité rognée, quitte les pays les plus riches qui sont en concurrence.
---
* "relativement simple à transmettre", pas toujours mais avec quelques dérogation et de la patience, ça passe.
Au bout des tracasseries, le gain sera bien là!
---
Ensuite, certaines délocalisations se font aussi pour des raisons commerciales autant que pour les couts.
Si Airbus veut aller vendre en Chine, en Inde et aux Etats-Unis, il faut bien qu'il donne un peu de son quota de travail et de son savoir faire, et il vend tout de même bien plus d'avions en Chine ou en Inde qu'en France ou en Allemagne.
---
Et puis il faut relativiser, l'essentiel et le haut de gamme reste majoritairement en Europe.
Exemple A320:
L'assemblage annuel des A320 est réparti comme suit :
> 16 avions à Toulouse.
> 22 avions à Hambourg.
> 4 avions à Tianjin, Chine.
> 4 avions à Mobile, US, Alabama, l’usine vient d’ouvrir.
Si j'ai bien suivi, Airbus va implanter une nouvelle ligne d’assemblage à Hambourg, pour monter la cadence à 28.
Une partie de l’activité des équipements des cabines réalisées à Hambourg va être rapatrié en France.
---
Pour Renault et Peugeot qui s'implantent au Maroc et en Algérie, c'est tous bénéfices puisqu'ils dominent maintenant ces deux marchés.
Tous bénéfices aussi pour le Maroc et l'Algérie qui exportent des autos et parce que les zone industrielles au départ des implantations se sont renforcées et agrandies, aimantant toujours plus d'activités, auto et autres.
L'industrie auto a gonflé fortement la croissance de l'Algérie et du Maroc, et donc le pouvoir d'achat des algériens et marocains. Et comme le sud de l'Europe (Espagne, Italie, France, Grèce) échangent beaucoup avec le Maghreb, le pouvoir d'achat des Maghrébins impacte fortement sur l'économie du sud de l'Europe.
Ensuite, le Maroc et l'Algérie sont des hubs vers le reste de l'Afrique.
Nos constructeurs ont bien augmenté leurs ventes, malgré la baisse chez les BRICS.
Ils ont donc amorti grâce à leur implantations à l'étranger.
C'est implantations leur amènent du cash qui permet de lutter contre la concurrence, d'investir dans de nouvelles études ou usines.
---
Exemple pour Renault les résultats 2015 :
Afrique, Moyen-Orient et Inde + 16,9%
Algérie + 8,7% et 35,6% de part de marché.
Maroc +11,5% et 38,2% de part de marché.
Egypte +73,8% et 7,5% de part de marché.
Renault détient désormais un tiers du marché nord-africain.
Inde, Renault demeure la première marque automobile européenne avec des ventes en progression de 20,1%. La Kwid (le bébé Duster) démarre fort, 80 000 commandes depuis le lancement en septembre 2015.
---
Donc tout le monde y gagne, La France, la Maroc et l'Algérie.
Et si Renault avait essayé de maintenir toutes ses fabrications et tous ses assemblages en France, il aurait coulé et été racheté depuis longtemps.
Actuellement Renault a rapatrié leTrafic et assemble des modèles d'autre marques en France : , l'Opel Vivaro, un Vauxhall de GM, un Fiat et bientôt les Nissan NV300 et Micra, fournit des moteur à Mercedes.
Et j'allais oublié, assemble aussi les Bluecar de Bolloré, rapatriées d'Italie.
---
Donc, pour Renault, il semble maintenant que les délocalisations ne soient plus d'actualité.
La stratégie de Renault est donc payante!
Chine c'est parti, reste les US et le Canada.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :