Baby Boom, ce supersonique qui veut reprendre le flambeau de Concorde !

Une start-up américaine travaille sur un avion supersonique de 45 places capable de diviser par deux la durée des vols transpacifiques, à des prix équivalents, voire inférieurs, à ceux de la classe affaires.

1 mn

(Crédits : DR)

Un avion supersonique qui irait 2,6 fois plus vite qu'un avion classique et qui soit même plus rapide que le légendaire Concorde (mach 2,2 contre mach 2), à un prix inférieur à celui de la classe affaires aujourd'hui : tel est le projet dévoilé cette semaine par la société Baby Boom américaine une start-up comptant une trentaine de salariés.

Los-Angeles-Sydney en 6h45 !

Répondant au nom de code XB-1, cet appareil d'une capacité de 45 sièges (contre 100 pour Concorde) Premium, permettrait de relier Londres à New York en 3h15 (7 heures aujourd'hui) pour un prix de 5.000 euros l'aller-retour, inférieur à la plupart des prix en classe affaires sur cet axe. Les gains seraient encore plus impressionnants sur les vols transpacifiques dans la mesure où une telle rapidité permettrait de diviser par deux la durée d'un vol San Francisco-Tokyo en le ramenant à 5h30.  Encore Mieux entre la côte ouest américaine et l'Australie : un vol Los Angeles-Sydney durerait 6h45 contre 15 heures aujourd'hui. Le tout pour 7.000 dollars aller-retour.

La société annonce même un premier vol d'essai fin 2017, en Californie. Toujours enthousiaste, le milliardaire britannique Richard Branson, patron de Virgin, a déjà annoncé qu'il achèterait les 10 premiers appareils.

1 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 18/11/2016 à 13:59
Signaler
Dassault malgré les subvention, Airbus et autres auraient ils raté le coche ?

le 19/11/2016 à 18:41
Signaler
C'est plutôt Dassault qui a raté le coche car Airbus (airbus DS Allemagne en particulier) participe activement au développement de l'Aerion AS2 (cellule, commandes de vol et trains d'atterissage). Officiellement Dassault observe car ils ne croient p...

le 19/11/2016 à 18:41
Signaler
C'est plutôt Dassault qui a raté le coche car Airbus (airbus DS Allemagne en particulier) participe activement au développement de l'Aerion AS2 (cellule, commandes de vol et trains d'atterissage). Officiellement Dassault observe car ils ne croient p...

le 19/11/2016 à 18:42
Signaler
C'est plutôt Dassault qui a raté le coche car Airbus (airbus DS Allemagne en particulier) participe activement au développement de l'Aerion AS2 (cellule, commandes de vol et trains d'atterissage). Officiellement Dassault observe car il ne croit pas ...

à écrit le 18/11/2016 à 9:22
Signaler
Comme il a été dit et redit dans le secteur; il n'y a pas de moteurs existants pour un tel avion. Le démonstrateur qu'il vont construire autour de l'ancien moteur militaire F85 est à l'échelle 1/3. Un moteur militaire n'a pas la fiabilité, quand il t...

à écrit le 18/11/2016 à 8:45
Signaler
30 personnes capable de faire un supersonique de 45 places ... Boeing et Airbus relayés à l'état de dinosaures avec leurs personnels trop nombreux et incapable de lancer un tel avion !!! Alors que la Chine peine a faire son avion moyen courrier que ...

à écrit le 18/11/2016 à 8:25
Signaler
Mon dieu....,

à écrit le 18/11/2016 à 6:11
Signaler
Et qui sont les partenaires et fournisseurs de cet avion? Quel réacteur? Ou en sont les essais au sol? En vol? Qui fournit les trains d'atterrissage? On dirait des promesses électorales. Que du vent, du flan. Ça ressemble à la Falcon 9 Heavy dont ...

à écrit le 17/11/2016 à 19:43
Signaler
Clair qu'il faut bruler tout le pétrole de la planète le plus vite possible. Ils vont le peindre en vert pour faire Greeen..??

à écrit le 17/11/2016 à 19:37
Signaler
Non seulement plus rapide que Concorde, mais n'ayant apparemment pas de limite de rayon d'action, comme lui. Concorde ne pouvait même pas faire Francfort-New York. Petit avion, mais gros réservoirs..

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.