Boeing, numéro 1 mondial de l'aéronautique devant Airbus

 |   |  350  mots
(Crédits : © Robert Sorbo / Reuters)
Boeing a annoncé ce vendredi avoir livré 748 appareils en 2016, une performance supérieure à celle d'Airbus qui présentera son bilan commercial mercredi. Avec 668 commandes, le groupe américain est également bien placé pour être en tête en termes de commandes.

Sans surprise, Boeing reste le premier constructeur d'avions de la planète. Même si le géant américain a livré en 2016 14 appareils de moins qu'en 2015, il possède, avec 748 livraisons d'avions annoncées ce vendredi, plusieurs longueurs d'avance sur Airbus. Ce mercredi, lors de la publication de ses résultats commerciaux, l'avionneur européen devrait annoncer autour de 670-680 livraisons d'avions, avec, selon Reuters, la satisfaction d'avoir atteint l'objectif de 50 livraisons d'A350. Ce qui n'était pas gagné au regard des difficultés essuyées par certains de ses fournisseurs, en particulier Zodiac.

C'est justement la poursuite de la montée en cadence de ce biréacteur long-courrier jusqu'à l'objectif de 10 livraisons par mois d'ici à 2018 qui permettra à Airbus de se rapprocher voire de dépasser son rival. Lancé plus tôt, le B787 est livré à 120 exemplaires par an.

Le match des commandes

Boeing est également bien placé pour être le numéro un mondial en termes de commandes. Le constructeur de Chicago a fait état de 668 commandes nettes (commandes défalquées des annulations). Soit 258 de plus que n'en totalisait Airbus fin novembre (410 commandes nettes). Certes l'avionneur européen a souvent réservé des surprises en coiffant sur le poteau à plusieurs reprises son rival sur le poteau. Pour autant, à l'exception du contrat iranien portant sur 100 appareils et de 5 autres appareils achetés par un loueur d'avions, aucun autre contrat n'a été annoncé en décembre, qui permet de penser qu'Airbus finira en tête.

Evidemment, certaines commandes n'ont peut-être pas été annoncées. Pour autant, le marché est aujourd'hui moins porteur que les années précédentes. Surtout, le nombre d'annulations augmente en flèche. Boeing en a recensé 180 en 2016. A fin novembre, Airbus en comptait déjà 190. En raison de la faiblesse relative du prix du pétrole, certaines compagnies retardent une partie du renouvellement de leur flotte. Dans le même temps, en raison de l'afflux d'avions d'occasion, d'autres optent pour des avions de seconde main. du fait de ce annulations, Boeing n'a pu porter le niveau de ses commandes à celui de ses livraisons.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2017 à 16:03 :
Bien sûr, le nb de livraisons ou de commandes, c'est important, mais pourquoi prendre ce critère. Le CA (en $) ne serait-il pas plus neutre ?
a écrit le 07/01/2017 à 9:22 :
airbus n'a pas atteint les 50 livraisons de A350 de peu certes mais il a livré 47 avions et en a terminé deux autres qui ne sont pas livrés à un client final , celui çi ( sri lanka) les ayant annulés , l'info de reuters est fausse

à noter que boeing a livré 137 exemplaires de son 787 et dans ses commandes n'a pas intégré la commande de 80 avions par iran air
a écrit le 07/01/2017 à 9:19 :
airbus n'a pas atteint les 50 livraisons de A350 de peu certes mais il a livré 47 avions et en a terminé deux autres qui ne sont pas livrés à un client final , celui çi ( sri lanka) les ayant annulés , l'info de reuters est fausse
a écrit le 07/01/2017 à 8:59 :
encore et toujours mentir
voila la vision des dirigeants de l'Europe
plus de commande et toujours moins de livraison
depuis combien d'annee que airbus a plus de commande que boeing
et ne livre pas ses commande car elle sont fictive
c'est simplement pour la ventardise
comme pour tout exp le chaumage les impots et autre 49.3
c'est pas moi c'est l'autre
Réponse de le 08/01/2017 à 16:17 :
Carnet de commande
En 2015, Boeing totalisait 768 commandes nettes contre 1036 pour Airbus.
Bien que les commandes soit en diminution depuis 2013, jusqu'à preuve du contraire, Airbus fait la course en tête.
Mais Airbus livre moins d'avions que Boeing, c'est un fait, mais augmente ses lignes d'assemblage en Europe comme hors Europe.
Airbus augmente d'année en année la quantité d'avions livrés. C'est une réalité.
Malgré quelques déboires, casseroles, contretemps, chamailleries, reports et annulations, c'est une affaire qui roule.
a écrit le 06/01/2017 à 18:54 :
Comme vous diriez Mr Gliszczynski, Boeing a COIFFé sur le poteau à airbus...ou, en d'autres termes, Boeing a EXPLOSé airbus... C'est bien normal, Boeing sont les meilleurs, vive Boeing!
Réponse de le 10/01/2017 à 10:21 :
Votre gué-guerre ne sert à rien !
En 2011 , Airbus a eu 1419 commandes s'assurant 7 ans de production.
Cette année là Boeing n'a eu que 805 commandes !
différence : 614 jets !
Enorme, là on peut parler d'explosion !
Pendant 9 ans consécutifs (2003-2011 ) Airbus a livré plus que Boeing !
En 2018, vu les nouvelles usines USA & chine et montée en cadence des productions, Airbus va repasser devant Boeing !
Boeing & Airbus sont deux géants , avec des chassés croisés, donc la gué-guerre est puérile et une bonne chose pour les gamins ou esprits de gamins !
Réponse de le 11/01/2017 à 1:22 :
Ah oui, pardon, je voulais aussi dire que je ne sers à rien!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :