Boeing signe une commande d'avions colossale avec Pékin

 |   |  306  mots
Boeing partage environ la moitié du marché aéronautique chinois avec AIrbus.
Boeing partage environ la moitié du marché aéronautique chinois avec AIrbus. (Crédits : © Lucy Nicholson / Reuters)
A l'occasion de la visite du président chinois à Seattle, la Chine devrait annoncer la commande de 300 Boeing selon la presse chinoise. Dans le même temps Boeing va annoncer la création d'une usine de finition de B737 en Chine.

C'est l'une des plus grosses commandes d"avions de l'histoire de l'aviation. Selon l'agence étatique Chine nouvelle, un"groupe d''entreprises chinoises" a signé mardi des accords pour l'achat de 300 Boeingn sans préciser le type d'appareils commandé.

Cette annonce intervient alors que le président Xi Jinping doit visiter ce jour-là la principale usine de Boeing, dans la région de Seattle (ouest des Etats-Unis), avant de rencontrer le président américain Barack Obama à Washington.

Selon le Quotidien du Peuple, autre journal officiel chinois, le loueur d'avions ICBC Leasing a signé pour l'achat de trente moyen-courriers 737-800NG.

Ouverture d'un "centre de finition"

Boeing a par ailleurs "conclu un accord de coopération" avec le groupe étatique Comac pour l'ouverture en Chine d'un "centre de finition" dédié aux moyen-courriers B737, a ajouté Chine nouvelle, sans autres détails.

Le Shanghai Zhengquan Bao, quotidien financier administré par Chine nouvelle, avait rapporté mardi que l'avionneur américain envisageait de s'établir à Zhoushan, dans la province orientale du Zhejiang, selon un projet déposé auprès du gouvernement chinois.

Cette implantation industrielle représenterait un tournant stratégique du groupe sur le crucial marché chinois, qu'il se partage à peu près à la moitié avec son rival européen Airbus.

La Chine aura besoin de 6.330 avions supplémentaires d'ici à 2035

Pour rappel, Airbus dispose depuis 2008 à Tianjin (nord) d'une ligne d'assemblage final d'A320, et se prépare à y ajouter un centre de finition (aménagement intérieur) pour gros porteurs A330. A l'inverse de Boeing qui, pour le moment, construit, assemble et termine ses appareils hors du pays.

Or le marché chinois est prometteur. La Chine aura besoin de 6.330 avions de ligne supplémentaires (à 73% des mono-couloirs) sur les vingt années à venir, selon des prévisions de Boeing, pour une valeur marchande cumulée de 950 milliards de dollars.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/09/2015 à 14:47 :
Parfois j'ai le sentiment que la Chine, le monde arabe et les États-Unis préparent un sacré coup à l'Europe.....
a écrit le 23/09/2015 à 14:40 :
Une belle commande pour le motoriste français Safran et d'autres équipementiers qui fournissent Boeing.
a écrit le 23/09/2015 à 13:04 :
La Chine veut se dessaisir du trop plein de dollars en sa possession avant qu'il ne soit trop tard!
Réponse de le 23/09/2015 à 13:29 :
Très bien vu, je vous félicite pour votre lucidité de 500 watts ! :-)
Réponse de le 24/09/2015 à 11:54 :
@Le tr@der,
Bonjour,
Simple curiosité, votre commentaire est ironique ou une vrai félicitation?
Nota : nous ne sommes pas tous des experts de la finance et de l'économie :)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :