L'Ukraine, l'eldorado d'Airbus Helicopters à l'est

 |   |  539  mots
L'Ukraine semble tout proche de s'offrir 55 hélicoptères neufs et d'occasion fabriqués par Airbus Helicopters
L'Ukraine semble tout proche de s'offrir 55 hélicoptères neufs et d'occasion fabriqués par Airbus Helicopters (Crédits : Airbus Helicopters)
L'Ukraine et la France ont signé mardi un accord portant sur l'achat de 55 hélicoptères Airbus Helicopters pour un montant pouvant atteindre jusqu'à 555 millions d'euros.

Une éclaircie à l'est pour Airbus Helicopters après bien des mauvaises nouvelles dans les ex-pays de l'Est. L'Ukraine et la France ont signé mardi un accord portant sur l'acquisition de 55 hélicoptères Airbus pour un montant pouvant atteindre jusqu'à 555 millions d'euros, annonce le ministère de l'Économie et des Finances dans un communiqué. Ces appareils de type H125, H145 et H225 seront destinés à des missions de sécurité civile. Airbus Helicopters se félicite de la signature de cet accord intergouvernemental avec l'Ukraine en vue de l'acquisition de 55 hélicoptères. Un accord qui sécurise un peu plus cette vente d'hélicoptères à l'Ukraine.

"La France prévoit de soutenir financièrement cette opération par des garanties publiques et un prêt du Trésor", est-il précisé dans un communiqué diffusé par Bercy.

Quatre premiers appareils prêts dès cette année

L'accord a été signé mardi matin à Paris par Delphine Gény-Stephann, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire, et le ministre de l'Intérieur ukrainien, Arsen Avakov. Le ministre ukrainien a précisé sur Twitter que "l'utilisation des quatre premiers hélicoptères modernes Super Puma commencera dès cette année". Le projet, présenté comme le contrat le plus important de l'histoire entre les deux pays, prévoit la "création d'un centre de maintenance et de formation en Ukraine".

Cet accord avait été annoncé en mars à l'occasion d'une visite à Kiev du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, mais le montant du contrat n'avait alors pas été divulgué. L'accord signé mardi devra être ratifié par le parlement ukrainien dans les prochaines semaines pour entrer en vigueur. Sauf accident, Airbus Helicopters devrait enfin réussir à vendre dans les ex-pays de l'est, toujours très pro-américains.

Des appareils neufs et d'occasion

"Une partie des appareils était jusqu'alors détenue par l'État et l'autre partie concerne des appareils neufs", peut-on lire dans ce communiqué, qui précise que ces hélicoptères seront utilisés par l'Ukraine pour "l'exercice de missions de sécurité civile". Selon Bercy, une partie du montant du contrat sera récupérée par l'État car les hélicoptères d'occasion seront vendus à Airbus, qui les livrera à l'Ukraine après les adaptations nécessaires. Pas aussi simple que cela car ces hélicoptères n'appartiennent pas à l'Etat français.

En fait, ces appareils, des H225 appartiennent au loueur Parilease, filiale de BNP Paribas, qui les avait placé chez CHC Helicopters. A la suite du crash d'un H225 en mer du Nord le 29 avril 2016 en Norvège, l'opérateur américain a dû être placé sous la protection de la loi des faillites américaines "Chapter 11" le 5 mai 2016. A compter de cette date le groupe CHC a cessé tous les règlements de loyers des hélicoptères et les contrats de location ont été dénoncés compte tenu du "grounding" (immobilisation) des ces appareils à la suite du crash d'un H225. Des appareils qui ont très peu volé et dont certains sont pratiquement neufs. Enfin, les hélicoptères neufs seront quant à eux directement vendus par Airbus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/05/2018 à 12:51 :
Bon, l'état ukrainien est en banqueroute totale…. alors l'histoire de "soutenir financièrement cette opération par des garanties publiques et un prêt du Trésor" selon le communiqué de Bercy, eh bien on nous l'a déjà faite et on sait tous ce que ça veut dire !
A ce compte-là, on aurait préféré que le contribuable français paye pour que ces machines (neuves ou d'occasion) soient affectées à la Marine ou à l'Armée française, qui justement ont bien besoin d'hélicoptères en ce moment.
Et par contre pour les navires Mistral que la Russie payait comptant, ah ben là on a fait la grimace et on les a offerts à l'Egypte.
Mais comme disait notre président " je ne suis pas là pour le business ou l'industrie française mais pour le géopolitique" ….. …… toujours facile de faire le généreux avec l'argent des autres !
Réponse de le 01/06/2018 à 14:50 :
Marrant de voir du rouble circuler sur le site de la Tribune
a écrit le 30/05/2018 à 15:37 :
voiture electrique que va faire l'etat pour compensé la perte de recette du a la voiture electrique (plus de taxe sur le carburant tipp et autres) ?
a écrit le 30/05/2018 à 12:12 :
La commande ukrainienne ne compensera pas les milliards d'Euros de commande d'Airbus Helicopters annulés par la Pologne.
Réponse de le 30/05/2018 à 12:46 :
Elle n'en a pas vocation.
a écrit le 30/05/2018 à 12:11 :
Certes l'Ukraine a besoin de l'Europe mais aussi des USA car pour elle, ce n'est pas comme la Pologne qui ne fait que craindre son voisin russe, le voisin russe est sur son territoire.
La Pologne veut être européenne uniquement pour les avantages économiques mais pas pour la solidarité.
A quand une reconstruction européenne uniquement avec les pays qui veulent s'engager solidairement.
Réponse de le 30/05/2018 à 13:35 :
la Crimee est Russe , elle a voter pour ca en 2014 et elle a confirmer en 2018 .Quand a porkochenko il compte payer comment ? Vu que l'ukraine est en faillite , encore un cadeau de l'Europe avec les impots des europeens .
Réponse de le 30/05/2018 à 18:24 :
solidarité financière= solidarité industrielle: les pays qui ne respectent pas
ce choix d'EUROPE out!!! qui défendera la Pologne OU LA ROumanie EN CAS DE CRISE à L 'Est? certainement pas les USA!!!
a écrit le 30/05/2018 à 11:22 :
Le porc aux chocos se doit de remercier la France et l'Allemagne d'avoir pu lui permettre d'accéder à la tête de ce pays ruiné qui d'ailleurs n'a pas les moyens de se payer une telle quantité d'hélicoptères ( a moins qu'ils les paye avec son argent personnel mais j'en doute ;) )
a écrit le 30/05/2018 à 8:31 :
"Ukraine: pourquoi l'Europe reste désirable quand on n'en fait pas partie" https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/l-ukraine-le-bol-d-air-d-airbus-helicopters-a-l-est-780016.html

"Les manifestants qui défient le pouvoir à Kiev montrent que l'Union européenne, de plus en plus mal aimée chez elle, continue à attirer les pays qui n'en font pas encore partie. Voici pourquoi."
Réponse de le 30/05/2018 à 9:40 :
Désolé pour le mauvais lien, voici le bon: "https://www.challenges.fr/economie/ukraine-pourquoi-l-europe-reste-desirable-quand-on-n-en-fait-pas-partie_11680"
a écrit le 30/05/2018 à 7:42 :
Airbus ne doit pas oublier que en sont temps l'Ukraine été un grand constructeur aéronautique, ( lors de l'URSS ) . ils y a surment un certain savoir faire dàns se pays , et nous avons besoin de rusticité dans nos développements futures....
Actuellement tous notre production ne sont pas assez résistante , manque dè fiabilite et sont d'un prix tres élever en maintenance.....
Que se soit dàns nos hélicoptères ou nos avion à vocation militaire ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :