Sri Lanka : enquête sur l'achat d'avions Airbus par Sri Lankan Airlines

 |   |  231  mots
(Crédits : Regis Duvignau)
Le président du Sri Lanka a demandé dimanche une enquête sur l'achat par la compagnie nationale Sri Lankan Airlines de dix Airbus pour 2,3 milliards de dollars en 2013, deux jours après que l'avionneur eut accepté de verser une amende record pour éviter des poursuites dans une vaste affaire de corruption.

Nouvelle difficulté pour l'avionneur européen. Le président du Sri Lanka a demandé dimanche une enquête sur l'achat par la compagnie nationale Sri Lankan Airlines de dix Airbus pour 2,3 milliards de dollars en 2013, deux jours après que l'avionneur eut accepté de verser une amende record pour éviter des poursuites dans une vaste affaire de corruption.

Vendredi, Airbus s'est engagé à verser 3,6 milliards d'euros à la France, à la Grande-Bretagne et aux Etat-Unis pour clore les enquêtes qui le visaient dans ces trois pays sur des "irrégularités" portant notamment sur les agents commerciaux intervenant dans les contrats de ventes d'avions.

Transactions douteuses

La commande par Sri Lankan Airlines de six Airbus A330 et quatre A350 en 2013 figure parmi les transactions douteuses, selon le jugement d'un tribunal londonien vendredi, dans le volet britannique de l'affaire. Les enquêteurs reprochaient à Airbus de ne pas avoir empêché ses intermédiaires de corrompre des dirigeants ou employés de la compagnie aérienne pour "obtenir ou conserver un marché ou un avantage".

Le président Gotabaya Rajapaksa a ordonné une enquête complète, ont indiqué ses services. Le précédent gouvernement avait ouvert en 2015 une enquête criminelle dans cette affaire. Elle n'avait toutefois pas prospéré. La compagnie nationale sri-lankaise est en grande difficulté, avec des pertes estimées à 1,24 milliard de dollars et une dette d'environ 750 millions de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :