Electrolux va supprimer 3000 emplois et réduit ses prévisions de résultat

 |   |  181  mots
Le groupe suédois est touché de plein fouet par l'accélération de la crise économique. Il réagit par un "profit warning" et un important plan d'économies.

Signe que l'économie réelle est en plein ralentissement, le secteur de l'électroménager est touché de plein fouet par la crise. Après l'américain Whirlpool, c'est au tour du suédois Electrolux d'annoncer ce lundi un plan de restructuration. (Retrouvez le communiqué d'Electrolux).

Il passera par la suppression de plus de 3.000 emplois dans le monde au cours du quatrième trimestre et sur l'année 2009. Ce plan va coûter 1,2 milliard de couronnes (environ 130 millions d'euros) mais devrait permettre de générer une économie de 1,1 milliard par an avec effet plein à partir de 2010.

La firme lance en outre un "profit warning" (avertissement sur résultat). Elle indique en effet qu'"en raison d'une demande faible des équipements lors des deux dernières semaines de novembre et depuis début décembre, Electrolux ne pourra pas atteindre ses prévisions en 2008" en matière de résultat d'exploitation.

La direction tablait jusque là sur 3,3 à 3,9 milliards de couronnes de profit opérationnel en 2008 mais sur les onze premiers mois de l'année, elle n'en a engrangé que 2,7 milliards.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Etrange, étrange, ... un autre groupe qui dégraisse dès le début d'une crise qui ne touche même pas encore vraiment l'Europe de plein fouet...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mieux vaut dégresser avant que de se retrouver en cessation de paiement et mettre tout le monde dehors.. non ??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est vrai qu'à force de ne pas investir en R&D, la concurrence chinoise commence à laminer même sur le haut de gamme (lave linge sans détergeant, c'est chinois )
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les dirigeants européens voudraient augmenter le temps de travail hebdomadaire, on allonge les années de cotisations, seul petit problème :
il n'y a pas assez de travail pour tout le monde. Ici c'est ELECTROLUX, mais
on peut remarquer que ce n'est qu'une entreprise parmi d'autres.
Dégraissez ! Dégraissez; peut-être qu'un jour le citoyen de base, commençera enfin à réfléchir qu'il y a sans doute des façons plus ingénieuses de concevoir la vie que de vivre pour des boites avant d'aller
dans la boite.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :