Hermès envisage une baisse de ses marges en 2009

 |   |  319  mots
Le groupe de luxe français indique que sa rentabilité en 2009 pourrait connaître "une légère baisse", son objectif étant de maintenir ses ventes au moins au même niveau que celles de 2008, qui ont progressé de 8,6%.

Après LVMH jeudi soir, c'est au tour d'Hermès, autre grand groupe de luxe au monde, à signifier que l'année 2009 était difficile à appréhender. "Compte tenu des incertitudes liées à l'environnement économique, il est difficile d'établir des prévisions d'activité pour 2009. Toutefois, l'objectif est de maintenir le chiffre d'affaires, hors incidence monétaire, au moins au même niveau qu'en 2008, ce qui pourrait entraîner une légère baisse de la rentabilité opérationnelle", selon la direction. La stratégie à long terme, basée sur la maîtrise des savoir-faire et le contrôle du réseau de distribution, sera poursuivie. Le programme d'investissement restera soutenu avec l'ouverture ou la rénovation de plus d'une vingtaine de magasins, notamment en Asie et aux États-Unis.

Hermès International fait état d'un chiffre d'affaires de 1,764 Milliard d'euros au terme de son exercice 2008, en croissance de 8,6% à change courant et de 10,2% à change constant par rapport à 2007. A périmètre et taux identiques, les ventes s'accroissent de 8,6% (retraitées de l'impact de l'acquisition du groupe Soficuir). Le chiffre d'affaires du quatrième trimestre ressort à 541 millions. Les analystes tablaient sur 529 millions en moyenne (consensus Bloomberg).

"L'activité a été particulièrement dynamique durant la période de Noël. Sur l'ensemble du quatrième trimestre, malgré un environnement économique difficile, les ventes progressent de 4,5% dans les magasins du groupe et de 1,7% en données consolidées. Alors qu'au Japon les ventes sont en recul de 13%, le chiffre d'affaires est en légère croissance en Europe et en Amérique (+1%). L'activité est restée particulièrement soutenue en Asie (+25%)", commente l'entreprise, l'une des rares depuis quelques semaines à ne pas avoir été déçue par ses ventes de fin d'année.

Les résultats, publiés le 19 mars 2009, "devraient être proches des objectifs initiaux de maintien du taux de marge opérationnelle courante et de stabilité du résultat net en valeur", indique l'entreprise.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :