L'Oréal rate ses objectifs 2008, le titre résiste en Bourse

Le numéro un mondial des cosmétiques n'a pas réussi à atteindre ses derniers objectifs fixés en octobre. La croissance a été négative au quatrième trimestre à structure comparable.

Alors que le groupe L'Oréal a par deux fois émis des avertissements sur sa croissance et ses résultats en 2008, le leader mondial des cosmétiques a malgré tout raté encore ses objectifs. Lors de publication de ses comptes 2008, L'Oréal a vu son bénéfice net fondre d'un quart, sa rentabilité baisser et ses ventes  nettement ralentir. Et ce pour la première fois depuis vingt ans. C'est dire que la crise est profonde et touche tous les secteurs.

Le bénéfice net 2008 a chuté de 26,6% à 1,948 milliard d'euros, par rapport à une année 2007 gonflée par la vente de 1,8% du capital du groupe pharmaceutique Sanofi-Aventis, qui avait rapporté 1,5 milliard d'euros à L'Oréal. Le bénéfice net est légèrement inférieur aux attentes des analystes qui visaient 2,06 milliards.

Le bénéfice net hors éléments non récurrents a augmenté de 1,2% à 2,064 milliard d'euros. Mais, par action, il a progressé de 6,8% à 3,49 euros, soit juste en dessous de l'objectif du groupe d'une croissance "de l'ordre de 7% à 8%". Le chiffre d'affaires, en net ralentissement par rapport à 2007, où il avait augmenté de 8,1%, a progressé de 2,8% à 17,54 milliards d'euros, contre 17,68 milliards attendus par les analystes. A données comparables, il s'inscrit en hausse de 3,1% quand le groupe visait une croissance "de l'ordre de 4%".

Sur le seul quatrième trimestre, les ventes ont augmenté de 4,7%, soit plus qu'au troisième trimestre, mais à données comparables, elles reculent de 0,6%, contre une hausse de 2,7% le trimestre précédent. Les résultats du groupe ont été pénalisés par une baisse de la rentabilité qui est revenue à 15,5% contre 16,6% en 2007. De son côté, le bénéfice d'exploitation affiche un repli de 3,6% à 2,725 milliards, là encore en dessous des prévisions des marchés (2,78 milliards).

"Nous abordons l'année 2009 avec réalisme, confiance et volontarisme", a toutefois indiqué le directeur général Jean-Paul Agon, cité dans le communiqué. "L'environnement économique sera certainement encore difficile et nous y sommes préparés", a-t-il fait valoir. Le groupe n'a pas formulé le moindre pronostic chiffré.

En Bourse, le titre perdait plus de 1,58% à l'ouverture avant de se reprendre un peu après les déclarations des dirigeants sur l'année 2009 où le groupe vise une croissance supérieure à celle du marché. De fait, le titre a terminé en hausse de 0,59% à 53,17 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Parce qu'ils ne valent rien. MDR, dans la série les inutiles: les cosmétiques.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Dans une conjoncture difficile, le bénéfice de l'Oréal est excellent et je trouve les analystes bien sévères

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Rédaction toujours un peu approximative : un chiffre d'affaires qui croît de 2,8% n'est pas en "net ralentissement" ni même en ralentissement.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
quand comprendront ils que leurs clients veulent des produits sains. 16% de marge net = beaucoup de pas cher plein de paraben et autres benzoates (qui sont de plus en plus suspectés d'être des disrupteurs hormonaux responsables de cancer et d'inferti...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.