La publicité pour l'alcool sur Internet critiquée par la Société française de santé publique

 |   |  239  mots
La Société française de santé publique (SFSP) a déclaré ce mardi qu'autoriser la publicité pour l'alcool sur Internet constituerait "une régression terrible". Cette réaction intervient après l'annonce de l'adoption le 9 mars par les députés de l'amendement sur ce sujet à la loi Bachelot.

La polémique sur la publicité de l?alcool sur Internet se poursuit. Pour preuve, les membres de la société savante des spécialistes de la santé, la Société française de santé publique (SFSP) se sont adressés ce mardi aux parlementaires dans un communiqué pour manifester leur opposition. Ils se sont exprimés ainsi :"messieurs les parlementaires, ressaisissez-vous. N'inscrivez pas dans une loi sur la santé une mesure contraire à la santé publique".

La société française de Santé publique argumente que "cette mesure, si elle est adoptée par le Sénat, irait à l'encontre des objectifs de santé publique votés dans la loi de 2004". Elle rappelle également que l?objectif était de "diminuer la consommation annuelle moyenne d'alcool par habitant de 20%" et de "réduire la prévalence (ndlr: fréquence) de l'usage à risque ou nocif de l'alcool et de prévenir l'installation de la dépendance".

Même si le texte doit encore être examiné par les sénateurs, les députés ont adopté le 9 mars un amendement à la loi Bachelot qui autorise pour la première fois officiellement en France la publicité en faveur de l'alcool sur Internet, sauf sur les sites "principalement destinés à la jeunesse" ou dédiés au sport.

"Un récent sondage montre que 78% des Français ne sont pas favorables à l?autorisation de la publicité pour l?alcool sur Internet." a rappelé la SFSP.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La sfsp est stupide de croire un seul instant que c'est la publicité sur internet ou ailleurs qui conditionne la consommation d'alcool.Les boissons alcoolisées sont partout,dans les milieux festifs,ceremonieux,familiaux,sportifs (allez voir ce que boivent dans les series inferieures de tout sports ,apres le perrier regenerateur,ces sportifs qui sont en general les plus gros descendeurs de boissons anisés), une offre considerable en quantité et variété sur les etals des distributeurs petits,moyens,ou gros,à porté de tout consommateurs majeurs ou non .La pub sur les produits nouveaux se fait par bouche a oreille et telle une trainée de poudre,le produit est connu et testé en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.C'est ça la vérité,que ça plaise ou pas,qu'il y ait au bout la mort ou pas, (la vie est une maladie mortelle) ,En écarter les plus jeunes en partance de vie est une chose,en culpabiliser les autres est une atteinte a la liberté individuelle; l'hydre cancereux ne fait peur que par moment et c'est vite oublié.Vivre intensement sa vie,sans trop la bruler quand meme,est un lieu commun,une éthique ,tres fortement partagé jusqu'au plus profond de l'histoire par nos civilisations.Dans les metiers medicaux ou apparentés ,la consommation,d'alcool,de tabac,psychotrope en tout genre est, on le sait ,au moins egale au reste de la population,malgrés la lucidité des dangers encourus.Une nouvelle foi,les hygienistes de tout poils,medecins ou politiques ,hypocrites ou pas sont en dehors,déphasés de la vie,la vrais vie,celle que vive les gens en toute liberté,en toute conscience,par choix lucide et volontaire,ou la dependence reelle ou non ne joue qu'un role mineur dans les cas de consommation assumées,95% des cas.Naitre est déja un risque cancereux,manger ou boire quoi que se soit l'est aussi ,les produits bio sont peu consomés par les professions medicales,pourquoi alors qu'ils en ont les moyens,quant a respirer suivant ou l'on vit...apres tout cela et j'en passe ,un seul verre d'alcool augmenterait le risque de cancer sans qu'on propose bizarement de chiffres sur le sujet,la polemique pourrait demontrer la faiblesse des conclusions erronées de certaines études épidémyologiques.Alors les censeurs de tout poils,par quels effets de manches,quelles envolées verbales allez vous poursuivre votre faux combat !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :