Soldes d'été : un des plus mauvais bilans jamais enregistrés

 |   |  428  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Pour cette édition 2009, qui s'achève mardi, les professionnels ont enregistré une forte baisse de leur chiffre d'affaires. Selon eux, les soldes flottants et internet seraient les premiers responsables.

Sur certaines boutiques, on pouvait lire jusqu'à -90% ce mardi. Pour le dernier jour des soldes, les commerçants tentent le tout pour le tout afin de séduire des clients restés très frileux pendant ces soldes d'été. Après cinq semaines de rabais, les fédérations du secteur de prêt-à-porter annoncent une baisse de 2 à 4% sur leur chiffre d'affaire par rapport à l'an dernier.

Dès les deux premières semaines, les vendeurs avaient enregistré une baisse des ventes de 3 à 5% par rapport à 2008. Pourtant, les rabais avaient commencé fort avec des promotions de plus de 50%, dès le 24 juin. Les supermarchés et les hypermarchés ont  vu leurs ventes dégringoler de près de 10%. Les enseignes parisiennes, dont la moitié a vu son chiffre d'affaire chuter par rapport à l'édition précédente d'après une enquête menée par la Chambre de commerce et d'industrie de Paris, préfèrent se dire rassurées. Elles avaient envisagé des résultats bien plus mauvais. Seuls les grands magasins tirent leur épingle du jeu avec des ventes stables ou en hausse de 3%.

Principal responsable de ce mauvais millésime selon les professionnels : les soldes flottants. Depuis le vote de la loi sur la modernisation de l'économie, les vendeurs ont en effet le droit de pratiquer de gros rabais deux fois dans l'année, au printemps et à l'automne. La course aux soldes entre les magasins a permis aux clients de dépenser leur budget vestimentaires, bien avant les soldes d'été.

A cela s'ajoute l'explosion des ventes privées sur internet et des déstockages qui rendent le client plus exigeant que jamais en matière de prix. A titre d'exemple, eBuyClub, une plateforme qui permet à l'internaute d'acheter auprès de plus de 850 marchands, publie son propre bilan des soldes ce mardi. Malgré une baisse du panier moyen de 11%, le site enregistre une explosion des visites de 71% et une hausse de 20% des commandes. Les ventes mode ont bondi de 32%. Et d'après le communiqué, "47% des membres interrogés affirment avoir trouvé les soldes d'été plus intéressants sur Internet qu'en magasins".

Ces nouvelles ne rassurent pas le secteur dont les résultats sont en recul depuis plusieurs mois. Selon l'Institut français de la mode, les indépendants ont enregistré une baisse de leur chiffre d'affaires de 5,1%, les grandes chaînes de 1,4% et les grands magasins de 1% sur les six premiers mois de l'année. D'après l'enquête de la CCIP, 51% des commerçants sont pessimistes pour la saison automne-hiver.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
RUINER LES FRANCAIS
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les financiers voyous ont ruiné les français qui perdent leurs emplois, et ceux qui en ont un sont loin d'être certain de le conserver - entre aout et décembre 2009, les fermetures d'usines, de TPE, de PME, vont s'acélerer, les petits patrons vont avoir épuisé leurs réserves et vont devenir des patrons pauvres, APRES LES TRAVAILLEURS PAUVRES, il n'y aura plus que les FONCTIONNAIRES et les POLITICARDS RICHES, mais pas de chance, CEUX CI ILS ACHETENT chez DIOR, CARTIER, KENZO, Pierre CARDIN, ils vont chez BOCCUSE, 3 GROS, dans lesHOTELS 5 ETOILES taillés sur mesure pour eux PAR Hervé NOVELLI ... ou à NICE AU PLAZZA chez Christian ESTROSI
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les pauvres gagnent toutes les couches sociales, les auto entreprneurs vont tous finir entrepreneurs pauvres sans le sou, probablement ALLOCATAIRES du RSA, CONCLUSION, les commerces vont fermer boutique comme les entreprises et les artisans - APPRENEZ LA COUTURE pour FABRIQUE VOS VETEMENTS comme PENDANT LA DERNIERE GUERRE MONDIALE et achetez de la CHICOREE a la place du CAFE -
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour acheter, il faut des sous.....et comme en France, les salaires sont si bas....les taxes si élevés, il ne faut pas s'étonner.
Enfin, quand les commerçants vendront leurs produits faits en Chine ou ailleurs et achetés pour une bouchée de pain à des tarifs raisonnables et quand l'état aura compris que prélever 20% de taxes au passage ne peut que freiner nos ardeurs consummeristes, eh bien, nous aurons fait de vrais progrès....
Un Jean Levis 501 coute entre 29.99 et 45.99$ aux USA ( plus en moyenne 8% de taxes) soit entre ? 23.00 et 35.00 !!!! En France et EU, ce même Levis coute autur de ? 80.00!!!!! et je ne parle même pas des NIKE faits en Chine, des Puma et autres......
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le groupe d'assurance des credits inter-entrepsies HEULER HERMES, filiale de ALLIANZ table sur une AUGMENTATION de 35% des DEFAILLANCES d'entreprises dans le monde cette année, "ne prévoit pas d'amélioration significative au niveau de ses résultats avant 2010". Il estime en outre que "la fragilité et la progressivité de la reprise anticipée ne permettront pas de faire diminuer le nombre de défaillances d'entreprises rapidement". CONCLUSION pour les COMMERCANTS : les CONSOMMATEURS VONT s'APPAUVRIR DURABLEMENT, vos PRIX QUOTIDIENS VONT ETRE CEUX DES SOLDES PERMANENTES en REGIME DE CROISIERE ! !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Evidemment, les gens ne sont pas des imbéciles ! les soldes en tant que soldes de collection d'été ou d'hiver n'existent plus depuis longtemps. Il n'y a qu'à voir les collections parallèles d'été ou d'hiver s'installer dans les magasins en pleine période dites de soldes ! En fait les dites-soldes ne sont plus que l'écoulement de "stocks" de diverses origines mais en tout cas pas le haut de gamme.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les soldes sont là pour écouler les fins de collections. Des soldes qui débutent alors que la saison commence à peine : ça n'a plus aucun sens mais on appelle cela la modernisation de l'économie ??????? le système se mord la queue, les acheteurs ne comprennent plus à quoi correspondent les prix annoncés hors soldes quand on voit les grandes enseignes afficher des - 70% dès les premiers jours. Les seuls qui auraient du en tirer un avantage sont ces grandes enseignes qui au moment des soldes demandent à leur fournisseurs d'appliquer les remises des soldes pour ne pas voir leurs marges baisser pendant cette période. Il semblerait que même là les résultats ne sont pas ceux attendus. Et si la modernisation de l'économie voulait tout simplement dire disparition du petit commerce au profit des grandes enseignes et des grandes surfaces....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :