Hershey et Ferrero pourraient contrer Kraft sur Cadbury

Selon une source proche du dossier, le chocolatier américain et son homologue italien seraient en discussion pour contrer une offre de Kraft Food sur le confiseur britannique.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Le chocolatier américain Hershey et son collègue italien Ferrero seraient-ils en train de préparer une offre pour contrer celle, hostile, de Kraft Food pour le rachat du britannique Cadbury ? C'est en tout ce qu'affirme une source proche du dossier, relayée par la presse depuis mardi soir.

Selon cette source, les discussions entre les deux groupes n'en sont qu'à un stade très préliminaire. "C'est très tôt dans la procédure", explique-t-elle. Citant des personnes proches du dossier, le quotidien financier Wall Street Journal écrit de son côté que les dirigeants d'Hershey ont été très insistants en vue de parvenir à un accord mais qu'aucun détail financier n'a été évoqué et qu'aucune offre n'a été élaborée.

D'après les analystes, si ce scénario se réalise la valeur potentielle que le marché serait prêt à accorder à Cadbury ne serait pas très différente de celle d'une offre révisée de Kraft, à 820 pence par action. Pour le moment, l'offre en numéraire et en titres de Kraft est plus proche des 726 pence par action.

L'un des obstacles qui apparaît porte sur le choix de celui qui prendra le contrôle des activités gommes et bonbons de Cadbury, précise le Wall Street Journal. Un peu auparavant, le quotidien financier italien Il Sole 24 Ore écrivait que Ferrero pourrait se joindre à des investisseurs financiers et des fonds de capital investissement considérés comme amicaux envers Cadbury en vue d'une alliance éventuelle.

Selon une autre personne au fait de la situation, Cadbury n'a pas été contacté par Ferrero mais étudierait toute offre lui semblant intéressante. Analystes et traders disent qu'il est possible qu'une telle alliance soit scellée et constituent une défense efficace face aux visées de Kraft Foods.

"Cadbury n'a rien vu de la part de Ferrero ou de personnes agissant pour son compte. Cadbury n'est pas à vendre mais la société étudierait avec attention toute offre la valorisant de façon appropriée et qui serait dans l'intérêt des actionnaires", a expliqué cette même source. Pour le moment, c'est le silence radio chez Ferrero et Cadbury. Hershey s'est également refusé à tout commentaire.

Cadbury fait l'objet d'une offre de près de 11 milliards d'euros de la part de Kraft Foods qu'il a dûment rejetée, la jugeant "dérisoire".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.