Pirelli rejoint Simmons, Treca et Dunlopillo chez Cauval

 |   |  184  mots
Le groupe Cauval Industries, propriétaire des marques de matelas Simmons, Treca et Dunlopillo, vient d'acquérir la licence des activités de literie de Pirelli pour l'ensemble de l'Europe.

Le groupe Cauval Industries, propriétaire des marques de matelas Simmons, Treca et Dunlopillo et qui avait connu en 2009 la période de sauvegarde, confirme ce jeudi, après l'avoir annoncé la veille sur BFM Radio, qu'il vient d?acquérir la licence des activités de literie de Pirelli pour l?ensemble de l?Europe.

Gilles Silberman, directeur général de Cauval Industries, commente ainsi cette opération dans un communiqué : "dans un marché difficile, nous devons continuer à investir dans la technologie, l?innovation et la créativité pour assurer la pérennité de nos marques, donc de notre entreprise".

Cauval assure que "très clairement positionnée haut de gamme, le nouveau Pirelli sera novateur et avant-gardiste, et bénéficiera désormais de la créativité et de la technologie du groupe Cauval, dans le domaine des matelas en mousse et latex. Les premiers nouveaux produits Pirelli seront disponibles dans les prochains jours. La nouvelle gamme complète Pirelli avec une technologie et un design entièrement renouvelés, sera présentée dans le courant du mois d?avril."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/04/2010 à 5:42 :
Je ne sais pas qui a vu que les primes n'étaient pas payées, mais étant à l'intérieur du système, l'ensemble du personnel a été réglé en bonne et dû forme. Dommage que la désinformation soit la panacée de certains internautes qui doivent s'ennuyer ferme pour vilipender de telles âneries.
A qui profite le crime???
a écrit le 14/02/2010 à 11:18 :
Je suis d'accord, en plus des primes non payées ou payées très en retard (vu lee montants c pas grave) les silbermann profite d'un système peu glorieux de plan de sauvegarde de 2009 qui avait comme unique objectif de s'engraisser sur les fournisseurs, maintenant c'est les salariés qui ont été foutu à la porte et 3 mois aprés on achète des licences.....
HONTEUX MESSIEURS HONTEUX
a écrit le 12/02/2010 à 9:57 :
apres avoir licencier des employees chez treca et fermer une usine il se permet de racheter pireli et sans mettre plein les poches qu il paue deja les primes de licemciments qu on attend depuis 3 mois sur l beaugency dans le loiret

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :