Findus brigue 10% de croissance en 2011

 |   |  345  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
La marque de surgelés étoffe sa gamme de plats cuisinés et de poissons.

Findus profite à plein de la bonne santé du marché français des produits alimentaires surgelés. En France, les ventes ont progressé de 3,4% en valeur et de 2,2% en volume en 2010 par rapport à 2009. "Findus affiche lui une croissance de 8,5% en valeur et de 7,5% en volumes", indique Matthieu Lambeaux, directeur général (photo). L'an dernier, la société a réalisé un chiffre d'affaires de 175 millions d'euros en France. 

La marque, détenue par le fonds d'investissement britannique Lion Capital depuis septembre 2008, profite de sa relance à coups d'innovations. En avril dernier, elle a notamment signé des gammes de cabillaud, saumon et colin nature en portion. Depuis, elle en a vendu 600 tonnes. "C'est notre gros succès", observe Sophie Allemand, directrice de la marque et des innovations.

Connue pour ses poissons panés, la marque étend son territoire et, depuis 2004, réinvestit ceux qui, en 2000, lui ont été  contractuellement interdits suite à la cession de Findus pas Nestlé au fonds Equity. Parmi eux, figurent les plats cuisinés dont Maggi, marque de Nestlé, et Marie, filiale de LDC, se disputent aujourd'hui le "leadership". Findus, numéro trois de ce segment, espèrent les dépasser d'ici à un an et s'imposer à la place de numéro un.

Au printemps, elle signera le lancement de trois nouvelles recettes de poisson cuisiné - au beurre, à la tomate et à la ciboulette - censées la propulser à ce rang. L'offensive intervient alors que Nestlé semble délaisser Maggi. Le géant suisse de l'agroalimentaire étudie "toutes les options" quant à l'avenir de sa marque, y compris une cession.

Findus va, elle, poursuivre sa stratégie d'innovations. Une vingtaine de lancements sont prévus cette année : une gamme "premium" de dos de poissons "charnus" de Norvège, des galettes de pomme de terre à l'ancienne, et des légumes, avec une nouvelle référence prévue en septembre dont, pour l'heure, Findus garde le secret.

L'offensive de Matthieu Lambeaux doit porter Findus à 8% de part de marché, contre 7,5% aujourd'hui. En 2011, sur un marché promis à 4% de croissance, la marque espère voir son activité progresser de 10%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :