Hermès pourrait céder Jean-Paul Gaultier

 |   |  186  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le capital de la maison de couture du trublion de la mode pourrait évoluer dans les prochains mois. Le principal actionnaire, Hermès, se dit en discussion avec des candidats.

Hermès annonce avoir engager des discussions avec des repreneurs intéressés par la maison Jean-Paul Gaultier dont elle détient 45%. Son communiqué fait suite à un papier du journal Les Echos qui annonçait ce vendredi que plusieurs candidats seraient sur les rangs. "Des maisons françaises, telles que PPR, envisagent de regarder le dossier", explique le quotidien, même si, selon lui, un groupe étranger serait plus à même de l'emporter.

Si elle avait lieu, cette cession mettrait fin à quelques belles années de collaboration entre le créateur, fan de marinières, et la maison de luxe. C'est Jean-Louis Dumas, le grand développeur d'Hermès, qui avait recruté Jean-Paul Gaultier en 2003 pour donner un twist de folie aux collections de prêt-à-porter féminin. Mais son fils, Pierre Alexis Dumas, moins convaincu que son père sur ce choix, mis un terme à la collaboration quelques semaines après la mort de celui-ci en 2010.

Les ventes de la Maison Gaultier ont reculé de 19% en 2009, à 23 millions d'euros. Elles sont portées par les parfums dont le célèbre "Mâle", lancé en 1995.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :