Procter and Gamble cède ses chips Pringle pour 1,6 milliard d'euros

 |   |  291  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe américain se recentre sur les produits d'hygiène et de beauté. Diamond Foods reprend ses chips Pringle pour 1,6 milliard d'euros.

Diamond Foods avale les chips de Procter & Gamble. Le groupe américain, spécialiste des en-cas, s'apprête à reprendre Pringles, dernière marque alimentaire que détenait le fabricant d'Ariel et Pampers. Il va débourser 2,35 milliards de dollars, soit 1,6 milliard d'euros, en actions et en reprise de dette.

L'opération amène Procter & Gamble à créer un "spin off" puis à émettre des actions de Pringles. Aux termes de la transaction, Diamond Foods en reprendra 43% pour un montant de 1,5 miliard de dollars. Les 57% restant seront apportés aux actionnaires de Procter & Gamble qui pourront garder ou échanger ses titres qui seront cotés. Diamond Foods s'est engagé à reprendre les 850 millions de dollars de dettes contractés par Pringles.

Procter & Gamble devrait toucher 1,5 milliard de dollars après impôt. "Nous sommes persuadés que Diamond Foods sera une excellente maison pour nos employés de la division Snacks", a fait valoir Bob Mc Donald, PDG de Procter & Gamble. Diamond Foods, fabricant de chips et de fruits secs, ne dispose pas de marques aussi reconnues que Pringles, marque implantée dans 140 pays dans le monde. Coté à la Bourse de New-York, le groupe a généré l'an dernier un chiffre d'affaires de l'ordre de 2,4 milliards de dollars.

Procter & Gamble sort ainsi d'une activité souvent montrée du doigt. La consommation de chips est régulièrement accusée de contributer au surpoids et à l'obésité. Le groupe qui détient les marques Ariel, Pampers et Colgate a récemment fait de la santé sa priorité. Fin mars, il a signé un partenariat avec l'israelien Teva Pharmaceutical Industries, numéro un mondial des médicaments génériques. Ensemble, ils vont vendre des médicaments sans ordonnance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2011 à 16:47 :
P&G est dans un billard à plusieurs bandes : Il est certain que Johnson & Johnson ne résistera pas à a reprise des médicaments de Pfizer. Ce dernier vendra sa division animale à Mérieu de Sanofi qui en fera rapidement un spin-off. L'américain a vendu par ailleurs ses gelules et d'autres entités plus petites, le nettoyage est presque terminé. J&J de son côté cèdera alors sa division beauté et peu son capables de l'acheter, en réalité un seul américain : P&G qui devra arbitrer en cédant ses lessives. L'Oréal, PPR, LVHM vont trouver un nouveau gros concurrent.
a écrit le 05/04/2011 à 19:49 :
oui
a écrit le 05/04/2011 à 17:41 :
Procter & Gamble ne possède pas la marque Colgate!!!
Réponse de le 05/04/2011 à 19:28 :
C'est clair ça ne fait pas très sérieux tout ça...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :