Le match Dior contre Chanel enflamme le marché du parfum

 |   |  364  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
Sur le marché des parfums, le regain d'intérêt des Français pour les cadeaux traditionnels va électrifier le match que se livrent "J'adore" de Dior et le "N° 5" de Chanel.

Sephora, leader de la distribution de produits cosmétiques en France, devrait en profiter au premier chef. « Les Français plébiscitent les parfums et cosmétiques : ils se rangent au quatrième rang des cadeaux souhaités et au deuxième rang des cadeaux envisagés », observe Stéphane Rimbeuf, associé chez Deloitte. Tous les distributeurs espèrent que cette préférence tiendra la corde jusqu'à Noël. Car, lors des fêtes de fin d'année 2010, l'activité avait été jugée décevante. « Depuis janvier, le marché des cosmétiques, parfums et soins progresse de 1,1 % », constate Martine Ringwald, vice-présidente du panel Beauty de NPD. En hausse de 2,2 %, les ventes de parfums sont les locomotives des chaînes de parfumerie. Les produits de maquillage progressent timidement (+ 1,8 %) tandis que les produits de soins souffrent (? 2,5 %). Qu'en sera-t-il à Noël ? « Novembre et décembre restent clés pour la réussite de l'année », rappelle Marie-Christine Marchives, directrice générale de Sephora en France.

Guerre promotionnelle

Sur le marché des parfums, le regain d'intérêt des Français pour les cadeaux traditionnels va électrifier le match que se livrent J'adore de Dior et le N° 5 de Chanel, deux fragrances fort classiques. Fin 2010, le parfum de Dior avait arraché à Chanel la place de numéro un des parfums féminins en France. Il pourrait renouveler l'exploit cette année grâce à une campagne de publicité offensive et audacieuse signée Jean-Jacques Annaud : depuis septembre, tous les écrans relaient ce spot où la beauté sculpturale de Charlize Théron semble avoir convaincu Marylin Monroe de troquer son séculaire N° 5 pour un flacon de J'adore.

La quête des Français pour les petits prix devrait aussi intensifier la bataille de prix entre Sephora et son rival Marionnaud. Les deux enseignes se livreront à une guerre promotionnelle pour capter le marché de Noël. Ce sera notamment le cas sur les coffrets. « Nous n'avons pas baissé le positionnement prix de nos coffrets mais nous avons construit notre offre par tranche de prix de façon à parler à toutes les clientes et pouvoir s'adresser à tout type de budget », précise Marie-Christine Marchives de chez Sephora. J. G.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :