Prada confirme lui aussi l'insolente santé du luxe

Le groupe italien Prada a augmenté son chiffre d'affaires de 36,5% au premier semestre, à 1,55 milliard d'euros, grâce à un bond des ventes en Asie.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les industriels du luxe continuent d'ignorer la crise. Outre Richemont, le numéro deux mondial du secteur après LVMH, qui a annoncé ce lundi une forte hausse de son bénéfice à attendre au premier semestre, le groupe italien Prada a lui aussi fait état ce jour d'un bond de 36,5% de son chiffre d'affaires au premier semestre (janvier-juin), à 1,55 milliard d'euros. Une performance tirée par une croissance asiatique très solide, supérieure à celles des autres marchés. Les ventes grimpent de 45% dans la région Asie-Pacifique (hors Japon qui lui ne progresse que de 34,2%), contre 37,3% en Europe, 31% dans les deux Amériques et 21,7% en Italie.

Pas de ralentissement en Chine

Ces résultats interviennent alors que Prada avait publié un doublement de son bénéfice net au premier trimestre de son exercice, à 164,8 millions d'euros. Le groupe milanais coté à Hong Kong, était loin d'être le seul. Hermès, LVMH, PPR ont eux aussi publié d'excellents résultats, alors que les analystes craignent un ralentissement de la demande en Chine, le principal moteur de la croissance de ces groupes. "On n'observe pas de changement en Chine", déclarait en juillet le directeur financier de LVMH, Jean-Jacques Guiony, en publiant une hausse de 28% du bénéfice net du groupe au premier semestre, à 1,68 milliard d'euros. Hermès, lui aussi, n'avait pas constaté en juillet d'essoufflement en Chine.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 06/08/2012 à 21:46
Signaler
Je ne vois pas comment une santé peut être insolente. C'est le communisme ambiant qui veut ça sans doute. Y aurait-il des jaloux? Qu'en pleine crise, certains trouvent le moyen de s'enrichir me paraît plus un exemple qu'autre chose. C'est une honte d...

à écrit le 06/08/2012 à 15:21
Signaler
Richemont, Prada... les géants du luxe ignorent la crise. C'est la meme chose avec le haut de game allemand .Il n' y a pas que des pauvres ,les riches se multiplient et le marche mondial n'attend que ca.Il faut que la France se reveille.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.