Saint-Germain-des-Prés, le nouveau terrain d'affrontement entre LVMH et Hermès

 |   |  394  mots
Chanel et Ralph Lauren ont convoité ce local de plus de 800 m².
Chanel et Ralph Lauren ont convoité ce local de plus de 800 m². (Crédits : DR)
Berluti, filiale de LVMH, ouvrira un megastore rue de Sèvres à Paris, à la place d'Arnys. Un emplacement de 1.000 m² que toutes les marques de luxe convoitaient. Il fait face au magasin d'Hermès, grand rival de LVMH.

LVMH pousse ses pions rive gauche à Paris. Le groupe de luxe vient d'annoncer le rachat d'une icône du quartier Saint-Germain-des-Prés, confirmant une information du magazine Challenges. Ce magasin fondé rue de Sèvres en 1933 par Léon Grimbert est connu pour ses services sur-mesure pour hommes. François Mitterrand y aurait fait faire ses costumes. LVMH y installera Berluti, le bottier préféré de son ami Roland Dumas. « Cette acquisition scelle la rencontre de deux Maisons qui, dans leurs univers respectifs, incarnent depuis des générations l'excellence, le savoir-faire et la créativité », fait valoir par communiqué Antoine Arnault, directeur général de Berluti.

Diversification dans le prêt-à-porter

La marque se dote ainsi d'un point de vente pour sa ligne de prêt-à-porter, diversification qu'Antoine Arnault a confiée à Alessandro Sartori, ancien directeur artistique du haut de gamme de Zegna. Bientôt, les petites mains de l'atelier de sur-mesure d'Arnys grifferont vestes forestières, pantalons et gilets d'une étiquette « Berluti by Arnys ».

Ralph Lauren et Chanel le convoitaient

Le magasin dont l'ouverture est prévue mi-2013 sera gigantesque. Derrière ses vitrines surannées, Arnys occupe aujourd'hui plus de 800 m², dont 500 sont consacrés à la vente. Toutes les marques ont convoité ce local situé à un jet de pierre du Bon Marché, grand magasin luxueux exploité par LVMH. Ralph Lauren y avait étudié l'ouverture d'un flagship. Chanel en rêvait aussi. Et, en novembre 2010, face à Arnys, l'ouverture d'un magasin Hermès a totalement relancé l'attrait pour cette adresse. Le succès de ce magasin Hermès n'a pas échappé à son grand rival, LVMH entré par surprise à son capital fin 2010.

5.000 euros par mètre carré

« Depuis, LVMH et Hermès se disputent le territoire », observe, médusé, le représentant d'une association de commerçants du quartier. Et, par conséquent, les valeurs locatives des surfaces commerciales du quartier flambent. « Depuis l'ouverture de Hermès, les valeurs locatives de ce petit tronçon de la rue de Sèvres sont passées de 3.000 à 5.000 euros par mètre carré en zone A », estime Nicolas Olivaux, négociateur immobilier du cabinet Draco Partners. A son tour, l'ouverture du magasin Berluti devrait relancer les cartes. A cette date, Hermès devrait avoir ouvert un deuxième magasin rue de Sèvres. Il sera dédiée à sa marque chinoise, Shang Xia.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/07/2012 à 11:06 :
Le créneau du luxe c'est génial et il faut le promouvoir, mais il reste à espérer que les chinois et autres japonais ne finissent par nous considérer uniquement comme des fabricants de sacs et de parfums. Ce serait assurément un élément supplémentaire propre à accentuer notre lent mais inexorable déclin industriel.
a écrit le 14/06/2012 à 22:43 :
Waouh, encore une acquisition impressionnante. Personnellement, j'ai hâte de voir ce qu'Alessandro Sartori a concocté pour la future collection de prêt-à-porter et même si je n'aurai sans doute jamais les moyens de m'acheter un blouson, ils me font rêver à chaque fois que je passe devant la boutique de la rue Marbeuf !
a écrit le 14/06/2012 à 15:46 :
Berluti chez LVMH...
John Lobb ches Hermes...

Il faut vraiment etre malade pour acheter des Berluti compte tenu de la qualite assez mediocre par rapport au prix d'achat. Ils ont certes des patines magnifiques mais maintenant ont peut tres bien faire faire la meme patine sur une paire d'une autre marque.

Personnellement, je reste sur Crockett et Church's en attendant de pouvoir me payer des Lobb !
a écrit le 14/06/2012 à 15:08 :
vous avez mis un accent grave à "prés" (saint germain des prés prend un accent aigu)...
Grave l'orthographe à la Tribune

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :