GAD : les licenciements sont "un nouveau choc pour la Bretagne" dit Ayrault

Au lendemain de la validation par le tribunal de commerce de Rennes du plan de continuation présenté par la direction de la société bretonne d'abattage et de découpe de porcs Gad, entérinant la suppression de 889 emplois sur environ 1.700, Jean-Marc Ayrault a promis, dans un communiqué, d’utiliser « tous les moyens » du gouvernement pour aider les salariés touchés

2 mn

(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Au lendemain de la validation par le tribunal de commerce de Rennes du plan de continuation présenté par la direction de la société bretonne d'abattage et de découpe de porcs Gad, entérinant la suppression de 889 emplois sur environ 1.700, Jean-Marc Ayrault a promis, dans un communiqué, d'utiliser "tous les moyens" du gouvernement pour aider les salariés touchés. Le Premier ministre, qui considère que l'annonce de la suppression de près d'un millier d'emplois est "un nouveau choc pour la Bretagne", ajoute que "l'urgence pour le gouvernement est de tout faire pour aider les personnes touchées à la fois en termes d'indemnisation et de reconversion professionnelle". 

Appel à la solidarité de la filière

Vendredi, par la voix du ministre délégué à l'Agroalimentaire Guillaume Garot, le gouvernement avait promis qu'il "ne laissera(it) pas tomber les salariés" de Gad. "L'urgence est aujourd'hui de permettre à chaque salarié licencié de retrouver un emploi", avait-t-il ajouté dans un communiqué commun avec les ministres de l'Agriculture Stéphane Le Foll et du Travail Michel Sapin. Le contrat de sécurisation professionnelle, qui assure le quasi maintien du salaire net pendant un an, est activé. Les ministres ont appelé la solidarité de la filière pour accueillir les salariés licenciés

Le tribunal pouvait soit valider le plan de continuation, le seul à avoir été présenté aux juges, soit prononcer la liquidation judiciaire. C'est la première option qui a été choisie vendredi avec la suppression de 889 postes, principalement à l'abattoir de Lampaul-Guimiliau (Finistère), pour lequel aucune solution n'était proposée.

20 millions d'euros de pertes en 2012

La direction de Gad SAS, une entité du groupe coopératif morbihannais Cecab, avait présenté son plan mercredi. Outre la fermeture de l'abattoir de Lampaul, celui-ci prévoit également celle des sites de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique, environ 60 salariés) et le siège du groupe (50 salariés) près de Morlaix (Finistère). L'activité d'abattage et de découpe sera recentrée sur le second abattoir du groupe, à Josselin (Morbihan), où 343 emplois pourraient être créés en plus des 600 actuels, selon la direction.

Déficitaire depuis 2008, le groupe Gad a accusé 20 millions d'euros de pertes en 2012, en raison notamment d'une baisse de la production porcine française dans un contexte de forte concurrence internationale. L'abattoir de Lampaul-Guimiliau a ainsi connu une baisse d'activité de l'ordre de 10% en 2012 et celui de Josselin un recul de 4,45%, selon les chiffres du SNIV/SNCP qui regroupe les entreprises françaises de la viande.

 

 

X

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 32
à écrit le 21/10/2013 à 14:56
Signaler
le choc est d avoir des profs qui n ont réussi a rien aucune expérience de qoi que se soit . aux affaires du pays

à écrit le 17/10/2013 à 19:26
Signaler
http://www.alternatives-economiques.fr/bientot-un-smic-dans-les-abattoirs-_fr_art_633_65636.html

à écrit le 15/10/2013 à 17:08
Signaler
il ne fait rien pour améliorer la situation, au contraire, impôts et taxes pour tuer l'emploi au lieu de s'attaquer aux énormes économies de la dépense publique, une mine d'or pour financer le relance... il y a la fermeture des abattoirs de bretagne ...

à écrit le 14/10/2013 à 18:51
Signaler
C'est bien connu ce Premier ministre est Nantais et non Breton. alors il s'en ... ?

à écrit le 14/10/2013 à 2:33
Signaler
Franchement, entre nous, qu'est-ce qu'il peut bien dire d'autre ? qu'il s'en fout comme de l'an 14 des licenciés ? non, il va faire la bise au bébé et plaindre la mère sur le marché dimanche matin même s'il en pense pas un mot :-)

à écrit le 13/10/2013 à 18:34
Signaler
C'est un "chok" !!

à écrit le 13/10/2013 à 17:54
Signaler
Et si on nationalisait les abattoirs?

à écrit le 13/10/2013 à 10:26
Signaler
Les bretons ont fait du productivisme à tout crin (bien subventionnés ?) et pas trop de créativité produits, en tous cas moins que la concurrence. C'est çà qui les plombe, c'est bien dommage, et çà ne leur ressemble pas, finalement. D'une certaine fa...

à écrit le 13/10/2013 à 10:12
Signaler
Et il en aura d'autres des chocs avec la politique menée depuis 18 mois. Les Allemands sont 10 fois plus compétitifs avec les Roumains et autres qu'ils font venir.

le 13/10/2013 à 22:02
Signaler
Sur Arte, fin juin ou début juillet, lors d'une émition sur l'agriculture un syndicaliste allemand du secteur de la viande expliquait que la mort des abattoirs francais et belges étaient dûe à l'embauche en Allemagne, d'ouvriers roumains payés 170, 0...

à écrit le 13/10/2013 à 1:44
Signaler
Une solution : "" CREER UNE NOUVELLE TAXE - LA TAXE ANTI CATASTROPHE "" comme cela l'entreprise fermera définitivement -

à écrit le 12/10/2013 à 21:06
Signaler
Serait ce une auréole qui apparaît au dessus de M Ayrault ?

le 13/10/2013 à 9:58
Signaler
Peut être mais ils ont évité les dent des "rapettout"

le 14/10/2013 à 8:31
Signaler
Ah si zayrault et sa clique pouvaient remonter sur leur vitrail : ce serait un choc de moins pour la Bretagne !

le 15/10/2013 à 9:49
Signaler
le gouvernement n'a pas su servir dans cette triste affaire alors il compatit

à écrit le 12/10/2013 à 19:46
Signaler
le problème est que la filière porcine française n'est plus compétitive , les abattoirs n'ont plus de boulot , le porc français est trop cher par rapport au porc allemand, du fait des salaires bien plus faible et une organisation de production à gran...

le 13/10/2013 à 9:07
Signaler
Le patronat veut la faire couler aussi. Si ils voulaient sauver l'usine, ils iraient voir les agriculteurs de proximité, refuserait le label "BIO" qui ne veut malheureusement rien dire. Et continueraient de produire de façon artisanale pour vendre de...

le 14/10/2013 à 2:36
Signaler
@romany: commentaire peut-être un peu simpliste que de dire "faure de s'être remis en cause". On achète pas 1000 vaches d'un coup de baguette magique, faut quelques pépettes, non ?

à écrit le 12/10/2013 à 18:36
Signaler
Surement que la gauche va créer un nouvel impôt pour compenser ceux qui - et c'est terrible pour eux - ne pourront désormais plus en payer... 1) Si la gauche aidait les entreprises à s'aligner sur le marché en baissant leur charge et laissait du pouv...

à écrit le 12/10/2013 à 17:34
Signaler
quel gâchis humain !

à écrit le 12/10/2013 à 17:33
Signaler
Je transmets mon amertume aux salariés de SMR, GILBAUD,ET MORAND ... à qui j'ai vendu au groupe GAD l'une de ses trois entreprise !

à écrit le 12/10/2013 à 17:29
Signaler
LoÏc GAD doit être navré aussi ... (il n' était plus dans l'entreprise depuis plusieurs année... retraite )

à écrit le 12/10/2013 à 17:25
Signaler
En épargnant les salariés de GAD ... la politique commerciale de chez GAD était déplorable ... ce qui devait se produire est arrivé ... hélas ! J'ignore si Louis GAD est encore en vie ... si c'est le cas il ce dir...

le 12/10/2013 à 21:50
Signaler
un audit sur les marges arrieres accordes a la grande distributions s impose

à écrit le 12/10/2013 à 15:36
Signaler
Il est étonnant de voir ce Premier Ministre s'exprimer sur ce dossier unique alors que chaque jour des milliers de personnes perdent leur emploi pour n'en retrouver jamais. Cela du fait de la matrice économique choisie lucidement par cet homme. Pourq...

le 12/10/2013 à 19:50
Signaler
en Allemagne , la filiere porcine utilise du personnel des ex pays de l'Est à 5? de l'heure , pareil pour la production laitière ! notre agriculture s'écroule faute d'adopter les mêmes recettes que les Allemands: par exemple les fermes de 1000 vache...

le 12/10/2013 à 20:22
Signaler
Surtout qu'ils font la même chose parmi les administrations publiques (voir la dernière en date "les réforme de la défense" il y a à peine une semaines)... C'est l?hôpital qui ce fous de la charité. Surtout qu'aujourd'hui ils annonce SEULEMENT 2% de ...

à écrit le 12/10/2013 à 15:19
Signaler
Les bretons votent maintenant massivement à gauche et voilà le résultat. Beaucoup d'élus Finistériens sont des enseignants bornés, sectaires, marxistes à la gestion calamiteuse. Ils camouflent leur incurie en prétextant que c'est la faute des autres....

le 13/10/2013 à 10:11
Signaler
Si ce que vois dites est exact ils ne l'ont pas volés.

à écrit le 12/10/2013 à 13:53
Signaler
"tous les moyens du gouvernement": que peuvent faire des fonctionnaires à part créer des impôts ? Ils ne connaissent RIEN au monde de l'entreprise. Les français ont élu une bande d'incapables, ils en paient l prix aujourd'hui

le 12/10/2013 à 14:05
Signaler
Ben ça change pas de 2007-2002 etc.

le 12/10/2013 à 15:17
Signaler
depuis 1974 plutot

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.