Kering : redressement fiscal à 1,2 milliard d'euros en Italie

 |   |  237  mots
(Crédits : Leonhard Foeger)
Le groupe de luxe français, propriétaire de Gucci notamment, a annoncé qu'il allait verser 1,25 milliard aux autorités italiennes pour régler un contentieux fiscal.

Facture salée mais attendue pour le groupe de luxe français Kering (ex-PPR), détenu par la famille Pinault. Le propriétaire de la marque Gucci a annoncé ce jeudi 9 mai qu'il allait verser 1,25 milliard d'euros aux autorités italiennes pour régler à l'amiable un long contentieux d'évasion fiscale visant la griffe italienne. Ce montant recouvre 897 millions d'euros d'impôts supplémentaires, "auxquels s'ajoutent des pénalités et intérêts". Cet accord se traduira "en trésorerie par un décaissement d'une somme de 1.250 millions d'euros" et par une charge d'impôt de 600 millions de plus dans les comptes.

"L'accord, trouvé au terme d'une analyse approfondie et dans un esprit collaboratif mutuel, reconnaît que les réclamations soulevées par l'audit fiscal concernaient d'une part l'existence d'un établissement stable en Italie sur la période 2011-2017, avec les profits associés, et d'autre part, les prix de transfert intra-groupe appliqués pour la même période entre LGI et Guccio Gucci S.p.A." reconnaît le groupe dans le communiqué.

Il s'agirait du plus important de ce type jamais signé en Italie. Les autorités italiennes réclamaient 1,4 milliard d'euros d'impôts non payés. Le parquet de Milan avait ouvert une enquête fin 2017 sur des soupçons de déclaration en Suisse d'activités menées par le groupe en Italie, via la plateforme logistique du groupe (LGI).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/05/2019 à 11:37 :
L'évasion fiscale comme pratique normale, faut juste pas se faire coincer c'est tout, sinon entre gens de bonnes familles on se comprend hein !

Quand allons nous enfin mettre un terme à ces improductives pratiques oligarchiques ?
a écrit le 10/05/2019 à 8:27 :
Pinault c’est pas le mec qui a donné 100 millions pour notre dame ?
C’est beau apparaître en sauveur alors que d’un autre côté on vole les États sans états d’âmes.
Et après on s’étonne d’avoir des gilets jaunes !
a écrit le 10/05/2019 à 7:40 :
C'est facile d'accuser les autres de fraude ou assistance fiscale, p.ex. Luxembourg, la Suisse, UBS etc., alors que les groupes français en sont visiblement les pires dans ce domaine.
Il faut d'abord balayer devant sa porte avant d'accuser les autres, mais c'est tellement plus facile.
a écrit le 10/05/2019 à 5:46 :
Ils peuvent donner 100M€ pour Notre Dame...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :