L'Autriche, premier pays de l'UE à interdire toute utilisation du glyphosate ?

 |   |  189  mots
(Crédits : Yves Herman)
Le pays, qui s'est tourné vers l'agriculture biologique plus que tout autre dans l'UE, va très certainement adopter cette mesure radicale à l'encontre de cet herbicide soupçonné d'être cancérigène.

L'Autriche était sur le point mardi d'interdire toute utilisation du glyphosate, et d'être le premier pays d'Europe à adopter une mesure aussi radicale à l'encontre de cet herbicide soupçonné d'être cancérigène.

D'autres pays de l'Union européenne ont adopté des interdictions partielles du glyphosate, même si la France a réduit ses ambitions en la matière. L'Autriche, elle, s'est tournée vers l'agriculture biologique plus que tout autre pays de l'UE.

"Les preuves scientifiques d'effets cancérigènes de l'herbicide sont de plus en plus fortes. C'est pourquoi nous déposons un projet de loi d'interdiction totale du glyphosate", a déclaré lundi la dirigeante du SPÖ (sociaux-démocrates), Pamela Rendi-Wagner.

Le projet de loi sera très vraisemblablement adopté

Le FPÖ et le SPÖ disposent, ensemble, d'une majorité en sièges à la chambre basse du parlement, si bien qu'il est très vraisemblable que le projet de loi soit adopté, peut-être dès ce mardi soir.

Le chef de file du Parti de la liberté (FPÖ, extrême-droite), Norbert Hofer, a indiqué mardi qu'il voterait en faveur du projet de loin d'interdiction.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/07/2019 à 22:27 :
Comment ce pays peut il s'autoriser cet acte de souveraineté?
a écrit le 02/07/2019 à 18:25 :
Yes, papa ! F*** Bayer-Monsanto !
a écrit le 02/07/2019 à 17:24 :
Bravo à l'Autriche!
Pourvu que d'autres herbicides tout autant cancérigènes ne remplacent pas le glyphosate!.
Bh@ disait que les agences officielles affirment que le glyphosate n'est pas cancérigène.N'importe quoi!.
Ces agences ont plein de dirigeants qui pointent à Monsanto-Bayer.Il ne faut pas être naïfs!.
Pour remplacer le glyphosate en France,il faut investir 1 milliard d'euros sur 3 ans,une broutille si l'on compare avec les plus de 10 milliards d'euros de réduction d'impôts pour les plus riches(suppression partielle de l'ISF et flat tax)donnée par EM.
Sur l'affirmation que l'agriculture française ne peut pas supporter la suppression du glyphosate il ne faut pas oublier que c'est la FNSEA qui l'affirme et c'est qui le principal financeur de ce syndicat agricole?.C'est Monsanto-Bayer.
Réponse de le 02/07/2019 à 18:02 :
Quand on veut étudier les effets d'un produit (glyphosate, aspartame, etc, voire homéopathie) les gens se basent sur les études, publications qui sont sorties [méta-analyses] quand y en a (très peu pour l'homéopathie par ex, intéresse personne, ça marche sans qu'on ne sache comment, donc RAS). Si 90% des études ont été financées par le fabricant, généralement, les résultats sont "conformes" à ce que le produit est censé être [en négligeant les manips qui vont à l'envers, contredisent = fausse manip, erreur de stagiaire]. Y a donc souvent un problème, à la base. Dans les labos, on cherche des financements pour faire des études, ça ne vient pas du ciel [les responsables de labo sont souvent à rédiger des dossiers, projets d'études, pour avoir des sous pour leur équipe et ne font plus de manip, d'études, de paillasse].
Sinon il faudrait un budget pour lancer des études, longues, indépendantes pour étudier sur le long terme tout ça, sous toutes les coutures.
a écrit le 02/07/2019 à 16:35 :
Pour l'effet cancérogène du produit, nous ne resterons aux avis des agences de santé française, européennes et américaines.. le reste est de la politique à deux balles.
a écrit le 02/07/2019 à 16:32 :
Et oui, et pendant ce temps, nous ,on a ce type de discours :

"Je sais qu'il y en a qui voudraient qu'on interdise tout du jour au lendemain. Je vous dis : un, pas faisable, et ça tuerait notre agriculture. Et même en trois ans on ne fera pas 100 %. On n'y arrivera, je pense, pas", a déclaré le chef de l'État à Bourg-de-Péage.
a écrit le 02/07/2019 à 15:50 :
En effet grosse sensibilité de ce pays vis à vis de la biodiversité et ont de ce fait une longueur d'avance sur tous les autres, bravo à eux ils sont sur le point de remporter un grand combat.

Il y en a d'autres...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :